Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mardi, août 15, 2017

Derrière les murs

   Le musée historique d'Amsterdam, installé dans un ancien orphelinat,  n'était pas l'objet de notre quête et de notre déambulation.




  Non, c'était le béguinage (béginjnof), plutôt difficile à trouver dans une petite cour intérieure, dont le porche voûté conduit discrètement  à ce "lieu qui touche au sublime et qui ne laisse personne indifférent" (dixit le petit fûté 2017) 

  Fondé en 1346, ce béguinage fut plusieurs fois détruit par le feu et reconstruit au cours du XVème siècle


 Qu'est-ce qu'un béguinage ?
C'est un lieu d'hébergement pour des femmes pieuses qui y vivent dans des petites communautés auto-gérées, laïques et semi-monastiques.

Deux églises se côtoient là: l'une, consacrée au culte anglican depuis le XVII ème siècle, l'autre, catholique, dissimulée au N°29 depuis 1665. Cette coexistence, marque de tolérance, fait du béginjnof  un symbole très fort d'Amsterdam.




 Il convient de  respecter le calme du lieu:
 parler à voix basse,  ne pas y circuler à vélo, et ne pas faire de photos des habitations privées...
interdiction plus ou moins respectée.




Lien ici 

10 commentaires:

  1. Coucou Miss Yves.
    Un instant j'ai cru que nous allions visiter une prison !
    Austère tout de même...Belle découverte quand même...
    Très bonne semaine, A +

    RépondreSupprimer
  2. D'où mon titre ambigu !
    Merci, â toi aussi !

    RépondreSupprimer
  3. Je me disais que béguinage venait de "béguin". Je n'y étais pas du tout et j'apprends quelque chose en lisant ton article. Par contre, tu parles d'églises et de laïcité. Ne serait-ce pas un peu contradictoire?
    Quant aux différentes recommandations données aux visiteurs, c'est fou comme certains se croient au-dessus de ce qui est demandé... Bises alpines.

    RépondreSupprimer
  4. Tu as raison d'être surprise, mais
    il s'agit d'un sens spécifique, différent du sens moderne ( où laïc s'oppose â religieux)
    Cf.source Wikipedia :
    " Dans l'Église catholique romaine, on désigne comme « laïc » les personnes qui, tout en appartenant au sacerdoce commun des fidèles, n'ont pas la responsabilité du sacerdoce ministériel."
    Disons que pour la question du silence et de la discrétion, pas de problème.
    Pour les photos, c'est plus difficile !Nous sommes dans une telle civilisation de l'image! Moi-même , j'en ai pris, en évitant les plans rapprochés. Elles ressemblent d'ailleurs à celles du site touristique.
    Merci, à toi aussi.

    RépondreSupprimer
  5. A considérer comme un musée donc aujourd'hui les photos devraient être permises.
    Dans mon jeune temps on employait le mot "béguine" pour quelqu'un qui était un peu beaucoup penché sur la religion.
    Intéressant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non,ce n'est pas un musée, il y a encore des dames( pieuses ou qui recherchent la contemplation) qui y logent.
      Les deux petites églises se visitent, comme tout autre édifice religieux, en dehors des offices, et justement une messe allait être célébrée dans la chapelle catholique.
      Le mot me rappelle le roman de Françoise Mallet-Joris, le Rempart des Béguines.

      Supprimer
    2. Merci pour les précisions,diverses...

      Supprimer
  6. Des tableaux et non des niches??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des tableaux en relief dans des sites de niches, ou cavités

      Supprimer
  7. Je rejoins Thérèse dans son commentaire.
    Béguinage, béguin, béguine, moi je préfère la biguine.
    Ok, je file !

    RépondreSupprimer