mardi, février 18, 2020

Deux expos pour une nana (1) A la Malmaison









«La plupart des gens ne voient pas l’angoisse dans mon travail. Ils pensent que tout est imagination et caprice».

Dessins colorés, formes vivantes, expansions extravagantes et généreuses...Oui, mais la jovialité, la rondeur sont aussi celles de la mère ogresse et dévoratrice.







_____________________________________________________________________________
L’exposition Niki de Saint Phalle rend hommage à l’une des artistes les plus importantes du XXe siècle. Populaire et troublante, elle a créé des œuvres iconiques qui ont marqué le grand public mais également une jeune génération d'artistes qui se revendiquent toujours de son héritage.


L’exposition montre la puissance poétique de l’œuvre de l’artiste, tous les aspects et toutes les périodes de son travail sont présentés, des œuvres peintes des débuts de la carrière de l’artiste, jusqu’aux dernières sculptures en passant par des assemblages, tirs et premières Nanas.
"Niki de Saint Phalle était une artiste traversée de contradictions qui rendent la lecture de son travail passionnante et inépuisable. La joie que ressent le public face à certaines sculptures, colorées et solaires, ne peut occulter les tourments de leur auteure: «La plupart des gens ne voient pas l’angoisse dans mon travail. Ils pensent que tout est imagination et caprice».
A l’inverse, les œuvres antérieures sont souvent associées, à l’image des tirs à la carabine, à colère, dénonciations et souffrances. 
L’exemple des Autels et des Cathédrales permet là-encore de nuancer, la révolte contre les institutions religieuses n’excluant aucunement une certaine tendresse envers elles et, surtout, une quête de spiritualité: «Je n’ai jamais tiré sur Dieu. [...] Je tire sur l’Eglise. Je glorifie la Cathédrale».



L’exposition rend hommage à cette énergie en liberté qui ne peut être simplifiée, résumée ou récupérée." 
Présentation de Numa Hambursin, Commissaire de l’exposition.

Source:
https://www.dessinoriginal.com/news/article/exposition-niki-de-saint-phalle-lombre-et-la-lumiere-14076.html

11 commentaires:

  1. Coucou Miss Yves.
    Il est des artistes qui sont tourmentés, dificile à suive dans leurs œuvres...
    Très bonne journée, A +

    RépondreSupprimer
  2. Coucou. Une artiste passionnante! J'adore ces "Nanas", sorte de revendication féminine. Et puis le couple formé avec Jean était également bourré de talents et d'idées. Par contre, si j'ai visité le musée Tinguely de Bâle, je n'ai jamais visité d'expositions consacrées à Niki.

    Bises alpines

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un couple vraiment créatif. J'ai aussi visité le musée Tinguely de Bâle.

      Bises normandes.

      Supprimer
  3. Il y a eu une expo qui lui a été consacrée au Grd Palais, malgré ma carte d'abonnement je ne m'y suis pas rendue. A cette époque on a beaucoup parlé d'elle dans le presse et notamment dévoilé qu’elle avait été victime d'inceste Ce qui explique comme cette femme si belle et talentueuse était tourmentée

    RépondreSupprimer
  4. j'aurai bien aimé voir cette exposition

    RépondreSupprimer
  5. Mille excuses mais c'est franchement pas ma tasse de thé.
    Belle journée !

    RépondreSupprimer
  6. Merci, à toi aussi.
    Et merci pour le Canaletto!

    RépondreSupprimer
  7. Ma première rencontre avec les oeuvres de N. de St Phalle fut au pied de la fontaine Stravinsky et j'ai vraiment beaucoup aimé, le tout mettait une telle gaieté au Paris où je travaillais à l'époque et ou tout me paraissait un peu gris.
    Puis parfois un tableau croisé aux US me faisait pensé aux céramiques mexicaines. J'aurais bien aimé voir cette expo et il me faudrait lire un peu plus sur elle...

    RépondreSupprimer
  8. Un faible pour la cathédrale rouge.

    RépondreSupprimer
  9. Inconditionnelle des "Nanas" de Niki de Saint Phalle, je suis également 100% d'accord avec elle à propos de l'Église.

    La cathédrale rouge me fait penser aux massacres perpétrés au nom de la religion.

    RépondreSupprimer

A Auray: Coup d'oeil et clins d'oeil (4)

Promenades de la rue du lait jusqu'aux rues Barré et du Jeu de Paume .                              L'office de tourisme occupe ...