Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

samedi, avril 02, 2011

Escaliers






L'Orangerie




"Toute accession à une haute fonction emprunte un escalier tortueux"
Francis Bacon,Philosophe et homme d'état anglais (1561-1628) Essais.


"Nous sommes tous un escalier à double révolution: quand une moitié de nous monte, l'autre descend "Jules Renard, Journal ,1893-1898
.................................................................................................................................................................
Avoir l'esprit d'escalier ou l'esprit de l'escalier:  penser souvent , après coup  à ce que l'on aurait pu répliquer à son interlocuteur,  selon le mot de Diderot:
« l’inspiration nous vient en descendant l’escalier de la tribune »

 « ...l'homme sensible comme moi, tout entier à ce qu'on lui objecte, perd la tête et ne se retrouve qu'au bas de l'escalier ».Diderot, Paradoxe sur le comédien 
...................................................................................................................................................................

C'est de ce défaut que Jean-Jacques Rousseau se dit affligé:

« Je sens tout & je ne vois rien. Je suis emporté, mais stupide ; il faut que je sois de sang-froid pour penser. Ce qu’il y a d’étonnant est que j’ai cependant le tact assez sûr, de la pénétration, de la finesse même, pourvu qu’on m’attende : je fais d’excellens impromptus à loisir ; mais sur le tems je n’ai jamais rien fait ni dit qui vaille. Je ferois une fort jolie conversation par la poste, comme on dit que les Espagnols jouent aux échecs. Quand le lus le trait d’un Duc de Savoye qui se retourna, faisant route, pour crier ; à votre gorge, marchand de Paris, je dis, me voilà. »
J. J. ROUSSEAU, Les Confessions, T.I, Genève, 1782, p.302.
..................................................................................................................................................................
Et quelques mots d'esprit à propos d'escaliers:
  "En montant un escalier, on est toujours plus fatigué à la fin qu'au début.  Dans ces conditions, pourquoi ne pas commencer l'ascension par les dernières marches et la terminer par la première ?"Pierre Dac

"Je n'ai pas l'esprit d'escalier . J'ai l'esprit d'ascenseur en panne ". Gainsbourg

pas l'esprit d'escalier, j'ai l'esprit d'ascenseur en panne.
..............................................................................................................................................................
Le mot du philosophe Gaston Bachelard, in la Poétique  de l'espace

"Les mots - je l'imagine souvent - sont de petites maisons, avec cave et grenier. Le sens commun séjourne au rez-de­chaussée, toujours prêt au commerce extérieur, de plain-pied avec autrui, ce passant qui n'est jamais un rêveur. Monter l'es­calier dans la maison du mot c'est, de degré en degré, abs­traire. Descendre à la cave, c'est rêver, c'est se perdre dans les lointains couloirs d'une étymologie incertaine, c'est cher­cher dans les mots des trésors introuvables.
Monter et descendre, dans les mêmes mots, c'est la vie du poète.
Monter trop haut, descendre trop bas est permis au poète qui joint le terrestre à l'aérien. Seul le philosophe sera-t-il con­damné par ses pairs à vivre toujours au rez-de-chaussée ?"


(Je remercie pour cet ajout Marguerite-Marie) l'esprit d'escalier, j'ai l'esprit d'ascenseur en panne.

pas l'esprit d'escalier, j'ai l'esprit d'ascenseur en panne.


15 commentaires:

  1. Tu as raisons de montrer celui la, c'est surtout son pendant que l'on a l’habitude de voire !
    Bon Weekend A +

    RépondreSupprimer
  2. On peut descendre un escalier qui monte, tout comme on peut monter un escalier qui descend, tout cela dépend par où on commence.
    J'aime la citation de Pierre dac, elle me rappelle l'histoire de la biscotte de mon fils.
    Un matin quand il avait à peu près 7/8 ans, je lui dis, "tu veux deux ou trois biscottes", il me répond "trois". Je lui dis, "t'es sûr, tu vas les manger toutes les trois !" et il me répond "oui". Quand j'ai débabarrasé son bol, il restait une biscotte sur la table.
    Je lui dis " Tu vois, tu n'as pas manger tes trois biscottes!", et là, il ma répond, "si, parce que j'ai commencé par la troisième".
    Quand je vois ces cent marches, je pense à mon asthme.

    RépondreSupprimer
  3. Et Guitry qu'aurait-il ou qu'a t'il dit?
    Parfaite "illustration" ecrite de Claude!
    Pas une ame qui vive sur la photo! L'heure a surement son importance.

    RépondreSupprimer
  4. Tes photos paraissent irréelles tellement est belle la lumière et pas un chat dans l'escalier !
    Beau florilège de citations !
    Bon week-end!
    Je retourne dans le sud ! Je compte sur toi pour me raconter la rencontre avec J Garcin, grazie mille !

    RépondreSupprimer
  5. Enitram: c'est l'avantage de se promener en dehors des périodes touristiques:pas un chat!
    Bonne suite de vacances!Dommage que tu ne sois pas là le 9!

    RépondreSupprimer
  6. Enitram: pourtant nous avons vu beaucoup de vrais chats dans les bosquets

    RépondreSupprimer
  7. Claude; logique enfantine!

    RépondreSupprimer
  8. Gaston Bachelard

    Les mots - je l'imagine souvent - sont de petites maisons, avec cave et grenier. Le sens commun séjourne au rez-de­chaussée, toujours prêt au commerce extérieur, de plain-pied avec autrui, ce passant qui n'est jamais un rêveur. Monter l'es­calier dans la maison du mot c'est, de degré en degré, abs­traire. Descendre à la cave, c'est rêver, c'est se perdre dans les lointains couloirs d'une étymologie incertaine, c'est cher­cher dans les mots des trésors introuvables.
    Monter et descendre, dans les mêmes mots, c'est la vie du poète.
    Monter trop haut, descendre trop bas est permis au poète qui joint le terrestre à l'aérien. Seul le philosophe sera-t-il con­damné par ses pairs à vivre toujours au rez-de-chaussée ?

    je trouve que cette citation de la "poétique de l'espace " est pour toi.
    je crois que pour moi les escaliers les plus poétiques mais les plus durs à monter furent ceux de Pétra.
    Tes photos son magnifiques .

    RépondreSupprimer
  9. Merci infiniment , Marguerite- Marie!
    ?'ai étudié (au temps de ma folle jeunesse-ou lointaine )Gaston Bachelard qui est resté pour moi une référence: tu ne pouvais pas mieux choisir

    RépondreSupprimer
  10. Such beautiful light in your photographs!

    RépondreSupprimer
  11. Bon hasard cela m'a permit de lire les passionnants commentaires. Un nouveau poste m'apparaît mais quand je clique rien ne se passe...

    RépondreSupprimer
  12. Thérèse: j'ai encore fait une
    erreur de programmation. Ce billet (que tu as vu apparaître)sera publié dans quelques jours!

    RépondreSupprimer
  13. "Travailler est le seul moyen de monter la montagne du livre"
    Lorsque je suis allée en Chine, il y avait un très haut et raide escalier coincé entre deux bâtiments dont une bibliothèque universitaire et notre guide et ami et voisin Xiao Hui nous a fait don de cette citation et de cette explication qui devrait te plaire...

    RépondreSupprimer
  14. "Le plus beau moment de l'amour, c'est quand on monte l'escalier"

    Alphonse Allais

    RépondreSupprimer
  15. Cergie: javais lu cette pensée d'Alphonse Allais en faisant une recherche, et elle m'a fait sourire !
    Guitry aurait sans doute été plus rosse.

    RépondreSupprimer