Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

dimanche, août 21, 2011

Renvoie-moi l'ascenseur

Faute  de contempler Sarlat de  l'église  Sainte-Marie grâce à  l'ascenseur  panoramique concu par l'architecte Jean  Nouvel ( mais pas encore  prêt pour le service, l'entreprise ayant pris du retard) voici  quelques vues  de la *place  du marché aux oies  et de la place de la liberté-côté "coulisses"-prises  du  manoir de Glisson .
L'ascenseur, selon les derniers échos, serait peut-être au point pour les journées du Patrimoine.

Un autre point de vue sur la Place aux oies, ici , non plus vue du haut, mais à hauteur d'homme ou ...d'enfant


Le nom de cette place, et la sculpture qui la décore vient du marché  aux oies qui a lieu tous les samedis , de décembre à mars : on sait que le Périgord est une région gastronomique célèbre , entre autres, pour son foie gras, d'oie ou de canard.
(cf; Guide Michelin, ici)

12 commentaires:

  1. belle porte "gothique"..et derrière un marché authentique !

    RépondreSupprimer
  2. Le tout et d’être patient...
    Peut être prêt pour les prochaines vacances !
    Avec un tel architecte la nouvelle ne devait pas tarder... lol
    Bonne journée A +

    RépondreSupprimer
  3. Ne nous as tu pas déjà montré ces oies ? Les points de vue sont différent selon... le point de vue.
    Avez vous remarqué au Mont St Michel le monte-charge vers l'abbaye ? Il a fallu l'oeil exercé de mon mari pour le noter et me le signaler...

    RépondreSupprimer
  4. Cergie, oui aux deux questions

    RépondreSupprimer
  5. Il y a certainement une légende derrière les oies? Il faut nous la dégoter!

    RépondreSupprimer
  6. Je connais Sarlat, je l'ai visité deux foie. As tu vu un bel escalier dans une cours intérieur ?

    RépondreSupprimer
  7. Vues en plongée et en contre-plongée bien réussies. Je me souviens des oies...

    RépondreSupprimer
  8. Ton hypothèse était juste probablement, bien que j'ai utilisé le même procédé pour les deux photos en utilisant un original à chaque fois.
    La nouvelle photo est un autoportrait en noir et blanc scanné. L'ombre du tripode est dans mon dos avec l'ombre de l'appareil photo sur ma tête... mais en petit on a du mal à voir...

    RépondreSupprimer
  9. Claude: rue de la Salamandre ?

    RépondreSupprimer
  10. Le nouvel avatar de Thérèse est un autoportrait c'est bien ainsi que je l'avais analysé avec l'ombre du tripode. Il dessine le signe "peace" dans son dos.

    RépondreSupprimer
  11. Cergie: je l'ai mieux distingué et compris sur son blog qu'ici, tout petit, trop petit pour moi

    RépondreSupprimer