Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

samedi, septembre 17, 2011

Dévotion ? (Journée Barbey (1/ 6))

Si le célèbre tableau  de J . F .Millet, L'Angélus exprime la dévotion paysanne,(ou une  pause au milieu des tâches champêtres) et le souvenir de son enfance  pieuse marquée par la personnalité de  sa grand-mère,


ses compatriotes  lui ont à leur tour témoigné leur dévotion en multipliant  images, chromos (d'un  goût plus ou moins sûr), reproductions sur ce que l'on appelle aujourd'hui les "produits dérivés": tasses, coussins, boîtes en tous genres , etc.
(Vidéo /la maison -atelier à Barbizon )

Ce tableau a également donné lieu à des réactions ambivalentes ou carrément hostiles (lacération par un déséquilibré en 1932) et à  divers détournements,  commentaires et  fantasmes .
 Citons l'analyse  célèbre  de Salvador Dali: le Mythe Tragique de L'angélus. Celui -ci voit dans l'attitude de l'homme et de la femme (au-delà d'interprétations érotiques) une scène non pas relative  à la prière qui donne son nom au tableau,  , mais à l'inhumation de l'enfant mort de ce couple . En 1963,une radiographie du tableau révélera , sur la terre, entre les deux personnages, une forme semblable à celle d'un cercueil, corroborant cette hypothèse, révélatrice de l'obsession de  Dali, qui était  un "enfant de remplacement"
(Autre (lien )

Commentaires d'Arte ici
Vidéo / détournements du tableau , au salon de Bressuire (Précisons  que l'on doit prononcer "Mi L et" , comme la céréale  et non" Millet"- comme "feuiLLet", ainsi qu'on l'entend dans cette vidéo )


Ici, c'est à Bricquebec , que s'expose cet Angélus, au-dessus de L'épicerie parisienne, dans une sorte d'hommage à la terre nourricière.



(Photos personnelles )

-Préambule à une série d'articles sur la journée Barbey du 3 septembre 2011, organisée par la société Barbey d'Aurevilly, l'épicerie parisienne ayant approvisionné le le pot de l'amitié  aimablement offert par la municipalité  aux participants, après l'assemblée générale.

5 commentaires:

  1. Tu as rassemblé une "sacré" documentation sur le sujet "sacré"!!
    Qui ne connait pas ce tableau, seulement, tu lui apporte une vision complémentaire.
    Bon weekend A + :))

    RépondreSupprimer
  2. Je savoure tout simplement...

    RépondreSupprimer
  3. Je préfère la version de la description de ce tableau par le premier lien que la vision fofolle de Dali.
    Et puis, moi, quand je regarde un tableau, je regarde sa beauté sans trop me poser de questions.

    RépondreSupprimer
  4. Témoignage du peintre Marcel Jean : " Vers 1933, il transforma l'Angélus de Millet en un vrai geyser d'images associatives : il avait découvert que le personnage de gauche cachait sous son chapeau son sexe en érection, que la femme était enceinte. Pourqoi si compliqué? Pour moi c'est un beau tableau représentant deux gens qui prient. Et je crois que Dali est un fou.
    Très bon weekend!

    RépondreSupprimer