Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

jeudi, août 15, 2013

Parcours historique minuté- Moulins (2)

Le quartier de la cathédrale


La cathédrale Notre-Dame mérite un détour :

- pour ses vitraux  qui mettent en scène des personnalités de la cour des Bourbons
-pour son triptyque du "Maître de Moulins". Cette dénomination anonyme correspond à des difficultés d'attribution: Jean Bourdichon ? Jean Perréal ? Jean  Prévost ? Ou Jean Hey, selon les dernières hypothèses.

 Il s'agit d'une peinture sur bois achevée vers 1498, qui tient à la fois de l'école flamande, par ses attitudes et de l'école florentine, pour le dessin des visages et des fronts.
Elle manifeste le rayonnement de la cour brillante à Moulins, où les artistes furent sollicités par Charles 1er, Jean II, Pierre II et Anne de France.



Ce chef-d'oeuvre se visite , sous la conduite d'un guide , toutes les demi-heures...
Hélas, c'était trop tard pour la dernière visite !
Il faudra se contenter de l'admirer  et d'en savoir plus sur ce site :





Le Pavillon dit d'Anne de Beaujeu (1462-1522)  est l'unique vestige de l'agrandissement du palais ducal , commandé par cette princesse -fille de Louis XI-vers 1495.
Style italianisant pour ce bâtiment composé d'une tour-porche et d'une galerie  percée de six arcades. Comme décoration, les initiales de Pierre et d'Anne de Beaujeu, et les emblèmes des Bourbons (ceinture  d'espérance, chardon, cerfs-volants)


De Juin 2013 à Janvier 2014, le  Musée Anne de Beaujeu présente   une exposition intitulée
 "Georges-Antoine Rochebrune, les Fastes de la Décadence"

"Elle entend rendre justice à l’originalité de l’artiste à travers plus d’une centaine d’œuvres de collections publiques (Musée d’Orsay, Mobilier national, Musée Fabre à Montpellier...) et privées et se propose de réexaminer la place de Rochegrosse, trop longtemps qualifié de «pompier fin-de-siècle», dans l’histoire de l’art." (Cf lien ci-dessus)



Georges-Antoine Rochegrosse, (1859-1938) peintre, décorateur et illustrateur,  était le beau-fils  du poète parnassien Théodore de Banville, qui lui dédia cette ballade:

La sottise partout fait rage.
Bienheureux qui s’est abstenu
D’ouïr maint et maint personnage
Dont l’esprit a pour revenu
Le banal et le convenu:
Que le Diable serre leurs gorges!
Puisque te voilà prévenu,
Souviens-toi bien de cela, Georges.
Si tu veux vivre en homme sage,
Lorsque l’âge sera venu,
Fuis l’oisif et son bavardage,
Le rêveur au cerveau cornu
Et l’imbécile parvenu;
Car tous ces gens-là font leurs orges
En pillant l’artiste ingénu.
Souviens-toi bien de cela, Georges.
Pour les filles au coeur volage
Qui s’en vont, le sein demi-nu,
Avec une fleur au corsage,
Fuis cette gent trotte-menu,
Car Amour, forgeron connu,
Pour leurs yeux martèle en ses forges
Plus d’un trait subtil et ténu.
Souviens-toi bien de cela, Georges.
Envoi.
Il faut les fuir au bois chenu
Des merles et des rouges-gorges,
Ou dans le travail continu:
Souviens-toi bien de cela, Georges.
Juillet 1869.





Pour terminer cette visite-éclair de Moulins,
voici une jolie fontaine , où les eaux  de l'Allier semblent personnifiées.

17 commentaires:

  1. Merci pour ce beau parcours historique !!!!
    J'aime beaucoup !!!!
    GROS BISOUS à toi chère Miss_Yves
    et bonne journée du 15 août !!!! :o)

    RépondreSupprimer
  2. je ne connais Moulins que par les poteaux indicateurs "moulins Montluçon" vus quand nous traversions cette région pour aller en vacances dans les Alpes ou le sud est (quand nous étions à Quimper...donc bien à l'ouest)
    si j'en juge par tes magnifiques photos et les explications c'est une ville intéressante.
    j'aime beaucoup ta présentation de photos en ellipses tu es douée!

    RépondreSupprimer
  3. superbe,merci du partage,je vais lire ton lien pour en savoir plus,bonne journee ;o)

    RépondreSupprimer
  4. Marguerite-Marie: nous aussi,longtemps, nous n'avons fait que passer , en voyant les panneaux , jusqu'au jour où nous avons décidé de faire une halte.
    Merci pour ton éloge:je ne suis pas vraiment douée, c'est mon logiciel de traitement de photos qui l'est.Dans ce domaine je suis plutôt lente, laborieuse, mais très obstinée!
    Nancy et Audrey: merci de votre visite, bonne journée à vous .

    RépondreSupprimer
  5. Coucou miss Yves.
    Belle découverte, le tout bien documenté...
    Sous les ailes des moulins il s'en passaient des choses ! Oui bon! Sur l'Allier ce ne pouvait être que des moulins à eau, les ailes c'est plus romantique...
    Très bonne journée. A + :))

    RépondreSupprimer
  6. "Visite éclair" mais joliment détaillée !

    RépondreSupprimer
  7. J'aime tout particulièrement: "Salamboo" !

    RépondreSupprimer
  8. On est doué dans la famille de Banville!

    RépondreSupprimer
  9. j'aime bien ce nom rochegrosse

    RépondreSupprimer
  10. Encore une belle Cathédrale.
    La jolie fontaine est à l'état naturel, tant mieux.

    Merci pour le poème de de Banville. J'ai du déjà le lire chez toi.

    Je suis révoltée par la destruction de certaines Eglises dont il paraît que le coût de rénovation coûte trop cher pour certaines communes. Par contre à côté de cela elles investissent dans des édifices qui ne servent pas à grand chose et qui coûtent la peau des fesses.

    RépondreSupprimer
  11. L'architecture est belle est tes photos arrondies lui vont très bien.

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour ce superbe article sur la couleur bleue !!!
    Bisous bleus !

    RépondreSupprimer
  13. Fifi: de rien! Tout le livre de M. Pastoureau est une véritable mine !

    RépondreSupprimer
  14. Rochegrosse.. j'ai tout de suite reconnu l'artiste qui a (entre autres) illustré Salammbô et qui a peint en 1895 "Salammbô et les colombes", un tableau que je considère beaucoup plus abouti que celui de 1886 qui sert d'affiche à l'exposition et dans lequel Salammbô à tout l'air d'un mannequin de cire du musée Grévin !
    Neanmoins, grand merci pour le lien vers l'expo du musée Anne-de-Beaujeu, ce qui m'a permis de découvrir cette Salammbô de Rochegrosse que je ne connaissais pas et qui m'amuse beaucoup :)

    RépondreSupprimer
  15. Tilia: "un mannequin de cire," la comparaison est juste!
    L'effet fenêtre en accentue cette allure artificielle

    Je trouve plutôt moderne la facture de l' autoportrait de Georges Antoine Rochegrosse / Photos Musée Anne-de-Beaujeu

    RépondreSupprimer
  16. Nous avons un ami originaire de Moulins, nous n'en avons rien vu la seule fois où nous y sommes allés que le magnifique potager de son père (Antoine) qui était jardinier émérite levé à l'aube et les azalées de sa mère (Clothilde) dans la véranda...

    RépondreSupprimer
  17. (Les eaux de l'Allier ressemblent fort à celles de la Seine t aux fontaine Wallace de Paris)

    RépondreSupprimer