Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

jeudi, mai 10, 2018

Une nouvelle maison



...pour les associations saint-loises, dans l'ancienne école Calmette et Guérin.



   Conçue par l'architecte Eugène Leseney dans les années 70, repensée et rénovée en 2018 , cette nouvelle maison de la vie associative  a été inaugurée le samedi 7 avril 2018.



La grande salle de réunion porte le nom du peintre coutançais Alain A. Fournier dont la mosaïque intitulée "la grande fleur" orne  l'entrée du bâtiment, "en épouse la forme, lui donnant un supplément d'âme", selon les termes d'Antoine Fournier, fils du peintre, associé à cet hommage.
Lien personnel ici 



   La collaboration des deux artistes, l'un architecte, l'autre peintre,  leur amitié et leur attachement à leurs racines normandes ont été soulignées dans le discours d'Antoine Fournier, juste avant le dévoilement de la plaque commémorative







 Une assistance nombreuse était là pour découvrir ce local: membres d'associations, certains, par le passé,  parents  des élèves scolarisés dans cette école qu'a également fréquentée Laurent Enguehard, maire-adjoint chargé de la vie associative.

6 commentaires:

  1. Une bien grande "maison", où l'on se rend compte que c'est un terme générique... Notre deux pièces de Belleville a été découpé dans une ancienne pension > 3 appartements par niveau.
    (Je me demande si cela existe toujours, le 1% artistique ; et si l'un de vous a fréquenté cette école)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que non!
      Tu penses:
      1973 !
      Ma fille y a fait sa première année de maternelle.

      Supprimer
  2. Coucou Miss Yves.
    Et me voici en pleine confusion..
    J'ai confondu avec l'auteur du "Le Grand Meaulnes" qui lui était bien antérieur !
    Une bien belle maison de culture en plus par chez toi.
    Très bonne semaine, A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'où l'utilité du A , après le prénom Alain, ajouté , comme nom d'artiste .
      Merci, à toi aussi.

      Supprimer
  3. Ah! Voilà pourquoi il y a le A. Pour le différencier de l'autre! Tout s'explique. Une bien belle initiative et collaboration entre artistes pour offrir un espace associatif qui créera du lien et sans doute des échanges nombreux. Bises alpines.
    P.S. C'est toujours bien de parler des belles choses qui se passent dans notre société et qui permettent la découverte et la rencontre. Merci.

    RépondreSupprimer
  4. C'est drôle car ici il y a un Alain Fournier aussi, il fut directeur de banque et au conseil municipal. Mais c'est ni le tien, ni celui de Daniel.
    Ici on eu aussi un Michel Simon, un Jean Constantin, et un Jean Jacques Rousseau.
    L'ancienne municipalité qui avait déjà dépensé tant d'argent à nous faire un centre ville affreux, voulait faire une Maison de la Culture mais le projet a été abandonné. Heureusement car d'après le projet, c'était une horreur architecturale. Il nous reste l'ancienne Maison des Jeunes rebaptisée et la Maison de la Santé et le cinoche.
    Il nous reste un endroit ou certains exposent leurs peintures

    RépondreSupprimer