Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

dimanche, juin 10, 2018

Le Hangar d'Ecausseville

Le hangar à dirigeables d' Ecausseville  a vu le jour en 1916.
Construit par la marine nationale, ses dirigeables servaient à escorter les convois alliés pour les protéger des sous-marins allemands.

150m de long, 14m.de Large, 30 M. de haut



Le hangar N° 2, en béton, ne sera terminé qu'en 1919. 
Pendant la seconde guerre mondiale, le hangar servira d'entrepôt  à l'armée allemande, pour la construction de mur de l'Atlantique. 



Ni les audio-guides, ni les panneaux explicatifs ne pourront remplacer un guide passionné par son sujet, comme celui qui a conduit cette visite, nous faisant revivre l'enfer du débarquement que vécut le canton de Mondeville  dès le 6 juin 1944.
La 4ème division américaine ne prendra la maîtrise du hangar que le 10 juin.

Selon un vieux dicton normand:"Qui tient Montebourg tient Cherbourg". 
D'où la farouche résistance allemande qui transformera la ville en champ de batailles où seront mêlés militaires et civils.
La ville en ruines ne sera libérée que le 19 juin.



Après la bataille, le hangar servira de centre d'entretien des véhicules de l'U.S. Army, et de dépôt de matériel.




Les lieux portent la trace  de ceux qui les auront occupés jusqu'à la fin de la guerre: graffittis des hommes du 105 TH bataillon de la 860 ème Ordonnance Compagny et  es prisonniers de guerre allemands.



Lieu d'histoire et de mémoire, le hangar propose diverses animations, en juillet et août, parmi lesquelles des démonstrations d'aéroplume .




Source:
Brochure   de l'association des Amis du Hangar à dirigeables d'Ecausseville (Montebourg)







15 commentaires:

  1. ce hangar est une cathédrale des temps modernes... les dirigeables m'ont toujours intrigués... bises

    RépondreSupprimer
  2. je découvre... merci !

    RépondreSupprimer
  3. Cet article a particulièrement passionné mon mari, amateur de fortifications variées et de moyens de circulation variés... Si un jour on va à Ecausseville ce sera grâce à toi.
    Les guides savent être passionnants tant ils sont passionnés A une époque il restait encore des survivants de la première guère mondiales pour nous guider dans les forts de la ligne Maginot dans l'est.

    RépondreSupprimer
  4. Et cet article est loin d'être exhaustif!
    Il y a aussi un musée consacré au hangar, très intéressant.
    J'espère que vous me ferez signe si vous avez l'intention de passer dans la région !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beh oui on fera signe... si...
      A propos du trophée Daum, mon mari dit que c'est un saladier, en forme de salade donc. Les deux sujets photographiés ont plaisanté en disant que c'était un bol à sangria

      Supprimer
  5. Super intéressant! Une découverte.

    RépondreSupprimer
  6. Tu as su rendre ton reportage passionnant, comme votre guide la visite.

    RépondreSupprimer
  7. Pour moi aussi une découverte.
    Je repasserai lire le long article demain.

    RépondreSupprimer
  8. Coucou Miss! Ce hangar est gigantesque et il aura servi pour diverses choses. J'ai toujours été fascinée par cette force du souvenirs qui règne en France par rapport à la première guerre et à la seconde guerre. Et ces guides qui inlassablement racontent la grande Histoire portent beaucoup dans la transmission aux générations qui suivent. Merci et bises alpines.

    RépondreSupprimer
  9. On parle toujours du débarquement et beaucoup moins de la Bataille de Normandie où nombreux ont perdu la vie pour avancer jusqu'au but final.
    Pour répondre à Dédé : il y a eu tant de morts, tant de sacrifices pour que la France reste la France, comme dirait l'autre, que le souvenir demeure et c'est le moins qu'on puisse faire pour tous ceux qui ont contribué à sauver notre pays.
    Et c'est là où on dit dit que nous sommes Européens presque avant tout que je ne suis pas d'accord.

    RépondreSupprimer
  10. Comme pour Cergie, mon mari a été intéressé par ton article. Dans sa jeunesse il a connu les anciens hangars à dirigeable de la base aéronavale de Rochefort-sur-Mer, à retrouver dans cette liste avec photos.

    Avec son importante inertie, l'aéroplume n'a pas l'air très maniable. C'est trop lent pour moi, autant faire de la gymnastique chinoise ;-)

    RépondreSupprimer
  11. Il y a des "vols" organisés par une association- que personnellement je ne tenterai pas .

    RépondreSupprimer
  12. Celui de Briot lui ressemble un peu, en moins majestueux.

    J'ai eu la surprise, en revoyant le film d'animation
    Avril ou le monde truqué, d'après Tardi
    de voir l'image du hangar d'Ecausseville ! (Localisé à côté de Montebourg)


    https://www.youtube.com/watch?reload=9&v=0CeRmyassi4

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je te le disais au grenier, j'adore les histoires basées sur l’uchronie steampunk . Alors grand merci pour le lien, qui envoie à la fin de la bande annonce vers le film complet, dont j'ignorais l'existence (vu que chez nous il n'y a jamais eu la télé :-))

      Supprimer
    2. A mon tour de te remercier !
      Je connaissais certaines de ces œuvres littéraires , télévisuelles ou cinématographiques, sans savoir qu’elles appartenaient à ce courant !
      Il me semble que certains épisodes de la sèrie
      Murdoch
      s’y rattachent.
      (mais tu n’as pas la 📺...)

      Supprimer