Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

dimanche, février 28, 2010

Apprivoiser

"Je ne puis pas jouer avec toi, je ne suis pas apprivoisé"

..."Mais, si tu m'apprivoises, ma vie sera comme ensoleillée. Je connaîtrai un bruit de pas qui sera différent de tous les autres. Les autres pas me font rentrer sous terre. Le tien m'appellera hors du terrier, comme une musique. Et puis regarde ! Tu vois, là-bas, les champs de blé ? Je ne mange pas de pain. Le blé pour moi est inutile. Les champs de blé ne me rappellent rien. Et ça, c'est triste ! Mais tu as des cheveux couleur d'or. Alors ce sera merveilleux quand tu m'auras apprivoisé ! Le blé, qui est doré, me fera souvenir de toi. Et j'aimerai le bruit du vent dans le blé...
Le renard se tut et regarda longtemps le petit prince :
- S'il te plaît... apprivoise-moi ! dit-il.
(...)
Que faut-il faire ? dit le petit prince.
- Il faut être très patient, répondit le renard. Tu t'assoiras d'abord un peu loin de moi, comme ça, dans l'herbe. Je te regarderai du coin de l'oeil et tu ne diras rien. Le langage est source de malentendus. Mais, chaque jour, tu pourras t'asseoir un peu plus près...

Saint-Exupéry, Le Petit Prince


samedi, février 27, 2010

Jardin sous la neige

Peu habituels en Normandie...
Une variante aux célèbres "jardins sous la pluie"de Debussy .


"Boules de neige "ou les jeux d'Hortense au jardin .

Dernières images de la série neige sur la Manche !

vendredi, février 26, 2010

mercredi, février 24, 2010

mardi, février 23, 2010

Vers la forêt de Balleroy


Il risque de s'y perdre, le petit Poucet
On y croise biches et cerfs
Mais gare aux sangliers

miss Yves

lundi, février 22, 2010

Gorge -de -pigeon



Adjectif invariable .Se dit d'une couleur mélangée qui paraît varier selon les points de vue comme la gorge du pigeon . (Littré)

dimanche, février 21, 2010

Un étrange parc


...peuplé d'animaux fantastiques...dignes d'un tableau de Jérôme Bosch
Et
parfaitement accordés au style gothique flamboyant de l'église saint Pierre
"Huang Yong Ping, One Man, nine animals (1999)
ensemble de dix sculptures, 1.50 x 2.20 x 0.60m - aluminium
dépôt du Fonds national d'art contemporain.

Il s'agit d'un ensemble monumental : un homme sur un chariot posé au sol et neuf animaux imaginaires juchés sur 12 mâts de 4 à 12 mètres de haut chacun.
Ce programme imposant investit désormais la pelouse du jardin à l'arrière du Musée des Beaux-Arts, il a été conçu pour le Pavillon de la France à la Biennale de Venise en 1999.
"
Cf . Site musée des beaux Arts de Caen



samedi, février 20, 2010

Le café des Images


Hérouville Saint-Clair: dans une ville nouvelle, l' architecture moderne du cinéma -café .


Relâche...une semaine environ :programmation automatique des images de miss Yves .

Réponses à vos messages un peu plus tard . A bientôt!

vendredi, février 19, 2010

Pause

Hibernation...
.....................................................................................................................................................................
Traits

Sur la page blanche/
Tracer lignes et bâtons/
ma main s'en souvient l

miss Yves
.................................................................................................................................................................

jeudi, février 18, 2010

Lavis


D'un pinceau délié/
Tracer hardiment les troncs/
Griffures des branches .


Miss Yves

mercredi, février 17, 2010

Juniperus


Seules quelques aiguilles/Témoins du genévrier/Caché sous la neige

mardi, février 16, 2010

Pôle


Le pôle agro alimentaire saint-Lois sous un froid polaire .................................................................

dimanche, février 14, 2010

Valentin, Valentine



"Valentine,
Valentine
"

Chanson sans paroles

Et un florilège pour annoncer /
Pour rappeler
/
Le printemps et l'été.
Pour les amoureux
Pour tous ceux /
Qui sont "fleur bleue"

vendredi, février 12, 2010

jeudi, février 11, 2010

Flocons en flacon

Neige, le retour...
Quatrième saison

Ophélie

Le poème d'Arthur Rimbaud Ophélie, est joliment calligraphié sur les vitres de la médiathèque d'Hérouville Saint-Clair, ville nouvelle , qui s'est développée dans les années 60 à la périphérie de Caen



Ophélie
I
Sur l'onde calme et noire où dorment les étoiles
La blanche Ophélia flotte comme un grand lys,
Flotte très lentement, couchée en ses longs voiles...
On entend dans les bois lointains des hallalis.
Voici plus de mille ans que la triste Ophélie
Passe, fantôme blanc, sur le long fleuve noir;
Voici plus de mille ans que sa douce folie
Murmure sa romance à la brise du soir.
Le vent baise ses seins et déploie en corolle
Ses grands voiles bercés mollement par les eaux;
Les saules frissonnants pleurent sur son épaule,
Sur son grand front rêveur s'inclinent les roseaux.
Les nénuphars froissés soupirent autour d'elle;
Elle éveille parfois, dans un aune qui dort,
Quelque nid, d'où s'échappe un petit frisson d'aile :
Un chant mystérieux tombe des astres d'or.
II
Ô pâle Ophélia ! belle comme la neige !
Oui tu mourus, enfant, par un fleuve emporté!
C'est que les vents tombant des grands monts de Norwège
T'avaient parlé tout bas de l'âpre liberté;
C'est qu'un souffle, tordant ta grande chevelure,
A ton esprit rêveur portait d'étranges bruits;
Que ton cœur écoutait le chant de la Nature
Dans les plaintes de l'arbre et les soupirs des nuits;
C'est que la voix des mers folles, immense râle,
Brisait ton sein d'enfant, trop humain et trop doux ;
C'est qu'un matin d'avril, un beau cavalier pâle,
Un pauvre fou, s'assit muet à tes genoux !
III
Et le poète dit qu'aux rayons des étoiles
Tu viens chercher, la nuit, les fleurs que tu cueillis,
Et qu'il a vu sur l'eau, couchée en ses longs voiles,
La blanche Ophélia flotter, comme un grand lys.
Arthur Rimbaud
"Timbre d'artiste"
à deux mains, Nancy Scali+Miss Yves

mardi, février 09, 2010

Fleurs


Derrière la vitre
Au chaud tandis que des pousses
sous le givre dorment

Miss Yves

dimanche, février 07, 2010

Thermes

Un petit air islandais, ce dernier dimanche de janvier, à la piscine municipale, dans les bassins extérieurs.
Frigidarium /
Tepidarium/
Caldarium ?
Tepidarium
Frigidarium !