Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

dimanche, septembre 21, 2008

le château de Balleroy, 17ème siècle (Calvados)

www.chateau-balleroy.com/fr/cadre.htm

www.demeure-historique.org/spip.php?article148

Ce château fut construit en 1636 à la demande de Jean de Choisy par le célèbre architecte François Mansard (1598-1666); Précurseur de l'art classique, il réalisa ce premier chef-d'oeuvre à l'âge de 33 ans- Balleroy est l'un des premiers plans d'urbanisme de France qui inspira celui de Versailles.
Les jardins à la française furent réalisés par Henri Duchêne au XIXème , d'après les plans d'André le Nôtre.
Les premiers propriétaires n'ayant pas eu de descendance, le château passa à des cousins qui, anoblis, prirent le nom de la terre de Balleroy.
A la Révolution, sa situation à l'écart des grands axes évita les pillages, aussi pouvons-nous admirer à l'intérieur , dans l'entrée, un escalier suspendu, dans le salon d'honneur un parquet d'origine, des portraits de Juste d'Egmont, un plafond peint en trompe-l'oeil de Charles de la Fosse.
Parmi les oeuvres d'artistes, une collection de tableaux de Vignon, Beaubrun, Van loo, Baudry, Vernet et des scènes de chasse du comte Albert de Balleroy, ami de Baudelaire, Pissaro, Fantin-Latour et de Manet avec qui il partagea un atelier pendant 7 ans à Paris -Ces tableaux n'étaient pas là à l'origine, mais ont été achetés ultérieurement , comme divers meubles ou objets d'art, par un prestigieux propriétaire américain .;
En effet, resté un long moment inoccupé, faute de fonds, le château fut acheté , en 1970 par Malcolm S. Forbes, propriétaire d'un important groupe de presse américain. Amateur de montgolfières, M.S. Forbes leur a consacré le premier musée international des ballons, dans les anciennes écuries du château.
Grâce à diverses restaurations menées par M.S. Forbes puis, à sa mort par ses quatre fils, le château a pu être revalorisé.
En cette journée du patrimoine, le succès a été tel que la densité des groupes, supérieurs à 30 n'a pas permis de visiter la bibliothèque, pièce étroite, mais magnifique :dommage !




2 commentaires:

  1. Le patrimoine t'inspire, merci de me faire voyager dans mon fauteuil...;-))

    RépondreSupprimer
  2. Vive le patrimoine! Déjà dit et redit (!) ailleurs... mais c'est vrai.

    RépondreSupprimer