Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

lundi, décembre 01, 2008

les lumières de la ville (2)




En chasuble de lumière,
l'Eglise Notre-Dame
(XIIIème-XVIIème )
La façade, détruite le 19 juillet 1944, lors de la libération de Saint-Lô témoigne de la violence des bombardements . Les tours déchiquetées de la collégiale et quelques maisons dans les faubourgs étaient les seuls vestiges de la ville, tristement surnommée "capitale des ruines"
Les deux tours ont été conservées, après consolidation .
Une chaire en plein air orne le mur de la façade nord, et constitue une curiosité, remarquée par Victor Hugo lors d'un de ses voyages en Normandie

(Message numéro 444)


8 commentaires:

  1. Je suis contente d'être la première today pour te dire que tes photos sont somptueuses. Contrairement à l'Eglise St-Paul de Londres qui a été préservée pendant tout le blitz, celle de st-Lô ne l'a pas été, Il est vrai que Dieu ne peut pas être partout.

    RépondreSupprimer
  2. Nous pourrions même dire la chasuble d'or... Très belles prises de vues...

    RépondreSupprimer
  3. S'il était partout, ça se saurait !
    la portion de façade restée nue , comme marque de mutilation surprend les non initiés .
    On pourrait sur ce parvis y jouer des mystères du Moyen Age
    L'artiste Bruno Dufour Coppolani(voir lien à droite , page d'accueil y avait apposé une sorte de reconstitution en forme de puzzle , dont toutes les pièces avaient été ensuite vendues.(c'était pour une des commémorations du 6 juin 44,toujours très fort à saint-Lô)

    RépondreSupprimer
  4. Prises hier soir, Daniel
    Et j'aurai l'occasion de reparler de la chaire extérieure pour l'un des ABC Wednesday ...mais chut !!!

    RépondreSupprimer
  5. J'adore la dernière photo détail dans la lumière bien prise

    RépondreSupprimer
  6. You have worked hard for these ones - very nicely done!

    RépondreSupprimer
  7. Tu es spéciale ! "Message 444" ! Pour la beauté de la symétrie ?
    Et "chasuble de lumière", un langage religieux. J'ai une tante soeur blanche, elles ne s'habillent plus différement, je trouve cela dommage

    Sinon, pas de parachutiste pendu à ces tours pendant le débarquement ?
    Notre maison familiale est juste à coté de la Basilique ; ce sont les ponts sur la Moselle et les maisons alentours qui ont été détruits et notre quartier est resté intacte.

    RépondreSupprimer
  8. L'utilisation du voc religieux -en accord avec le sujet- est pour moi un pur et simple exercice de style.
    Oui:444 et après je noterai 555 , 666, (le chiffre de la Bête)ou 456, 567 etc.
    Non, le parachutiste suspendu au clocher, c'est à Sainte-Mère -l'Eglise(40 km de Saint-lô)Il faudra d'ailleurs que j'en fasse des photos-c'est banal pour tous ceux qui vivent dansa région, mais pas pour les autres!

    RépondreSupprimer