Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

samedi, juillet 25, 2009

Gréville , le hameau Gruchy, maison natale de J.F.Millet

On sait que J.F.Millet a essentiellement vécu et peint à Barbizon, dont il est l'un des maîtres .

Né en 1814 à Gréville, au hameau de Gruchy, il a vécu dans cette maison (photo 2) une partie de sa jeunesse, nonobstant ses études artistiques à Cherbourg jusqu'à son départ à Paris en 1837 où il resta jusqu'en 1844.
Après la mort de sa fragile épouse , Pauline Ono , en 1844. il prit pour compagne Catherine Lemaire , se fixa avec elle et leurs trois enfants à Barbizon, une mauvaise conscience quant cette union illégitime l'empêcha vraisemblablement de revenir à Gruchy du vivant de sa mère et de grand-mère , très pieuses et rigoristes.

Celles-ci disparues, Millet retourna au pays en 1854-La maison étant devenue, par arrangement familial, propriété de son frère Jean-Louis, qui seul, exploitait la terre.
Il ébaucha ou peignit une trentaine de toiles, dont "le puits de Gruchy" (photos 1 et 1 bis) une centaine de pastels et dessins de la ferme natale, des vues du "Castel Vendon". Revenu à Barbizon, il exploita cette moisson artistique .



En 1866, le peintre accourut au chevet de sa soeur mourante et de nouveau fut inspiré et créa "le bout du village", "le puits de Gruchy sous la neige", les ébauches de ses pastels "La mer vue des hauteurs de Landemer" et "Deux bêcheurs"furent ensuite retravaillés dans le village des peintres .Notons qu'il ne logeait plus dans la maison natale , fort délabrée .
Son dernier séjour au pays eut lieu en 1870-1871 dans le contexte de la guerre contre la Prusse et de la Commune. C'est le l'auberge Polidor, à Gréville, qu'il esquissera le tableau de l'église .Ses sources d'inspiration sont nombreuses:"Les belles verdures veloutées " des champs, la côte de Gréville, prieurés , manoirs, fermes, vielles maisons et le labeur des paysans .
En 1871 , la maison natale est vendue pour une somme modique à Auguste Millet.

Après quoi,longtemps laissées à l'abandon et délabrées, maison et dépendances furent acquises par la commune de Gréville et passèrent au département.
Les travaux du syndicat mixte du tourisme de la Manche permettent au visiteur de découvrir, à l'identique , la demeure de paysans aisés, quelques objets familiaux, des croquis, des dessins, des outils ruraux figurant dans les oeuvres du peintre: van, kanne (cruche , bidon de lait ) rouet .
Le musée (photos 3 et 4) présente , en vidéo, la vie et les sources d'inspiration Cotentinaise de Millet, et une analyse documentée du mythique tableau L'Angélus, des raisons de son succès , des enjeux idéologiques et des détournements dont il a fait l'objet .


2 commentaires:

  1. Ah, je me disais bien que cette jolie maison de granit ressemblait a chez mes parents.....c'est bien la Manche !!!
    Tres tres tres jolies photos !!!

    RépondreSupprimer
  2. Le puits ddu hameau est très beau !

    RépondreSupprimer