Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

dimanche, février 20, 2011

Gustave Moreau: mort de Sapho

http://lesamisdesmusees-saint-lo.jimdo.com/



(Doc: "Au tableau!
Le paysage dans les collections du musée de Saint-Lô "- Service éducatif du musée de Saint-Lô, avril 1995)

(Cliquez pour agrandir)






(Doc:ibidem)

Sueur 


Projet Homère 


"Sappho toujours vivante"

Tel est le titre paradoxal choisi par Philippe Brunet pour sa conférence, avec chants et danse.

Contrairement à L'Iliade et à  l'Odyssée,aux Travaux d'Hésiode, à l'oeuvre de Pindare, le texte de Sappho ne  nous est parvenu que d'une manière fragmentaire: on en retient essentiellement l'Hymne à Aphrodite, et une ode incomplète au rayonnement exceptionnel. Restitutions, restaurations, interprétations conçues pour combler les trous des papyrus  rendent aléatoire le livre initial.La transmission orale n'a pu jouer un rôle de conservation puisque, contrairement  aux épopées d'Homère,Sappho  a composé des chansons,des  pièces de circonstance ou centrées sur  des sentiments personnels.

Pourtant, à la différence d'Homère, dont l'existence est problématique, la vie de Sappho nous est connue. On sait qu'elle est née dans l'île de Lesbos- d'où l'expression qui la désigne, "La Lesbienne"  -probablement à Mytilène. On connaît le nom de son père , celui de ses  trois frères. Elle eut une fille, qu'elle nomma Cléis, du nom de sa propre mère. Elle fut accusée d'être une tribade, alors qu'en réalité , elle était entourée d'un cercle de jeunes filles  à qui elle enseignait l'art de la poésie .De son vivant (VI I ème siècle avant J-C.), elle fut reconnue comme poète, à l'égal d'Alcée. Elle est la créatrice de la strophe hendécasyllabique  dite  "saphique".

Détournant les valeurs épiques et viriles, sa poésie exalte le lyrisme , le désir,  la passion  et ses symptômes dont la  description réaliste, voire crue  a inspiré à  Racine les affres de Phèdre face à Hippolite:

"Car à peine je t'aperçois, je reste toute muette
et ma langue est comme brisée; se glisse, sous ma peau,
soudain , une fine flamme; et mes yeux, aveugles,
se vident; mes oreilles bourdonnent;
la sueur ruisselle sur tous mes membres
un frisson me prend; plus livide encore
qu'herbe jaunissante; je crois sentir la mort qui s'approche"


(Quatrième strophe de l'Ode II-Traduction de Philippe Brunet)

A qui s'adresse  Sappho?

Selon la légende, "Sappho se jeta dans la mer du haut du rocher de Leucate par amour pour Phaon, le Mytilien", et c'est précisément le sujet du tableau de Gustave Moreau, La mort de Sapho, accroché  au musée des Beaux-Arts de Saint-Lô ,devant lequel Philippe  Brunet a chanté sur sa lyre des extraits de poèmes, et souligné le rythme d'un pas dansant

Cette huile sur toile de petit format fait partie du fonds Feuillet .L'académicien Octave Feuillet  l'avait  reçue   du peintre , par l'intermédiaire de Flore Singer,une  amie  de son épouse . Dans une lettre à Valérie Feuillet , Flore Singer présente ainsi  ce tableau "(...) Je ne connais rien de plus touchant que cette petite femme rejetée par la mer sur le rivage et qui, morte, tient encore la lyre du poète sur son coeur. Vous verrez que le sentiment est  partout, jusque dans le soleil doucement couché et qui ressemble à la lune".Si l'épistolière réduit le sujet à une anecdote et la poétesse à "une petite femme", elle souligne cependant  la fonction de la lyre et  perçoit  la dimension symbolique des couleurs et des astres.
Le musée Gustave Moreau à Paris possède  un dessin  préparatoire au crayon (16/27,2 cm) de   Sapho , dont  la position allongée , l'attitude alanguie  -dignes d'une Ophélie- sont celles  de notre tableau, tandis  que la  version à l'aquarelle (18, 4/12,4 cm) du Victoria et Albert Museum, Sapho sur le rocher présente celle-ci    juste avant le saut fatal, dans une position bien différente: épousant la verticalité de la roche sur laquelle elle s'accoude, le visage  penché, tourné vers la gauche, les yeux clos, elle médite, avec, à l'arrière-plan , droite et ciselée, la colonne surmontée d'un cheval  ailé que l'on devine, dans la peinture  à l'huile sous les brumes sanglantes du soleil couchant.


Gustave Moreau

 Sapho=Ophélie
Albert museum 
Sapho londres 
orphée
sapho dessin 

Elle se compose de 3 vers hendécasyllabes saphiques (ou grands saphiques) et d'un vers adonique de 5 syllabes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire