Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mercredi, décembre 07, 2016

A Juaye-Mondaye




Visite de l'abbaye prémontrée, Saint-Martin de Mondaye




    Une trentaine des Amis des musées a bravé le froid de novembre pour visiter l'abbaye de Juaye-Mondaye, guidés par frère Julien qui nous a exposé son intérêt historique, architectural et artistique.



    En plein essor au XII ème siècle, à son apogée au XVII ème siècle, l'abbaye a connu bien des aléas et vicissitudes, de la guerre de cent ans aux guerres de Religion, de la Révolution à la séparation de l'Eglise et de l'Etat, pour connaître à présent un renouveau tant spirituel que culturel et touristique: les chantiers de rénovation en sont la preuve.




La pierre de Creully, blanche à impressions veinées, les verrières très claires valorisent, dans la nef et le choeur,

 le buffet d'orgue Parisot, 


l'autel "romain", c'est--à -dire non adossé à un mur, ce qui permet au regard d'embrasser les stalles boisées, dans le choeur,






et, dans les chapelles latérales, un groupe sculpté en terre cuite blanche de Noron- la- Poterie, 
les tableaux de Jean Restout, chanoine au début du XVIII ème siècle, peintre et architecte 




qui repose sous le dallage de la nef.






    Dans la bibliothèque, riche de plus de 60 000 ouvrages, de nombreuses questions ont fusé sur la vie intellectuelle au monastère, auxquelles frère Julien a répondu avec précision et aménité.




Le réfectoire, 




la sacristie, 




nous ont  fait découvrir certains aspects de la  vie monastique et de la liturgie.



Les armoires normandes spacieuses, inutilisables dans les appartements actuels, trouvent ici une nouvelle fonction: entreposer les vêtements sacerdotaux, alors que le rangement à l'horizontale, trop encombrant  n'était plus possible.
Ci-dessous, des crosses de prélats, symboles de pouvoir religieux, mais exclusivement dans leur diocèse.




    Une belle surprise nous attendait dans la salle du chapitre: les fresques réalisées en 1937 par André Frébourg (frère Maurice en religion), marqué par l'enseignement et la personnalité de Maurice Denis.

Elégantes et claires, elles  illustrent sa concepion de l'oeuvre d'art: "C'est d'être à la fois décoration et expression, ornement et poésie".




    et rappellent la fondation de l'ordre par saint Norbert, recevant ici la règle des mains de Saint Augustin.




    Très bien menée  par notre guide, cette visite a complété les expositions d'art sacré, vues à Hambye cette année et à Caen l'an dernier. 







23 commentaires:

  1. Je vois qu'une partie du bâtiment est en rénovation. C'est réjouissant car bien des bâtiments historiques tombent en décrépitude faute de moyens pour les rénover. Je trouve que le buffet d'orgue est somptueux et j'espère que vous avez aussi pu entendre quelques notes? Rien de tel qu'un guide érudit et enthousiaste pour sentir l'âme d'un lieu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas de musique pour accompagner cette visite. En revanche, cela peut se faire au cours des journées européennes du Patrimoine.

      Supprimer
    2. Et Dieu sait si il y a eu de la musique qui a résonné à Juaye! J'ai eu la chance d'écouter les concerts de Normandie dans les années 70 et entre autres à Juaye Mondaye avec Lily Laskine (harpiste), Michel Chauveton, violoniste disparu jeune etc...

      Supprimer
  2. Coucou Miss Yves.
    Bel édifice, un délice à découvrir et à parcourir!
    Même un drapeau de pirates (rire)..
    Très bonne journée, A + ☼

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une visite et un édifice pour toi ! (je te taquine)

      Supprimer
  3. Pour traduire le latin:
    http://fr33.ilovetranslation.com/

    RépondreSupprimer
  4. Un haut lieu qu'il est bon de voir vivre... à Pont à Mousson l'abbaye des Prémontrés est devenu musée et hôtel !
    j'aime suivre tes visites Miss_Yves, un grand plaisir et des découvertes à chaque fois

    RépondreSupprimer
  5. Je n'y suis pas retournée depuis quelques années mais il me semble sur tes photos que les murs de l'intérieur de l'église ont été blanchis. Ils étaient devenus noirs et me semblaient lugubres lors des deux mariages auxquels j'ai assisté dans cette église.
    De bons souvenirs dans ce lieu.

    RépondreSupprimer
  6. L'orgue est d'excellente facture et les frères ont bien du travail à remplacer les prêtres disparus des communes avoisinantes.

    RépondreSupprimer
  7. Une visite si bien détaillée que j'ai eu l'impression d'y être! Merci, c'est une découverte.

    RépondreSupprimer
  8. Voilà le genre de visites que j'aime faire. Les orgues sont magnifiques.
    Dommage pour l'absence de musique.

    RépondreSupprimer
  9. Il y a aussi une abbaye des Prémontrés près de Nancy, ce sont des souvenirs que tu ranimes pour moi avec ce message

    http://www.abbaye-premontres.com/site/histoire/histoire.html

    Frère Julien est bien souriant, je comprends pourquoi il a posé pour toi puisqu'il t'a servi de guide, je ne me vois pas faire de même au Mont St Michel (quoique j'ai une photo -inédite- de la préparation de l'office)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Frère Julien n'a pas posè pour moi! Comme il nous montrait un bel exemplaire de L'Encyclopue de Diderot et D'Alemberr, j'ai eu le temps ( comme d'autres membres du groupe) de prendre quelques clichés.

      Supprimer
  10. Je n'ai pas très bien compris le lien entre les Buttes Chaumont et la rencontre de Luc Dietrich et de Lanza del Vasto qui semble s'être déroulée au parc Monceau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas un des commentaires qui évoque le parc Mo nceau?

      Supprimer
  11. Little Jo était ravi à la bibliothèque, il était sur une banquette à proximité du bac pour tout petits, il a léché tous les livres, j'ai sorti celui s'inspirant de Magritte et celui-ci aussi qui s'adresse aux petits à partir de 6 mois

    http://www.nathan.fr/catalogue/catalogue_detail_enseignants.asp?ean13=9782092566473

    RépondreSupprimer
  12. Le papa de Little Jo est tous ces papas à la fois : bricoleur comme le castor, drôle comme le singe, sportif, etc etc...

    RépondreSupprimer
  13. De bons souvenirs dans ce lieu où notre chorale chantait lors de mariages et le jour où j'ai pu jouer à l'orgue accompagnée par le frère vétéran de la confrérie qui est décédé depuis...
    Nous avons assisté aussi à de très beaux concerts...
    Par contre je n'ai jamais vu la fresque de la salle des chapitres ! Merci pour cette visite !

    RépondreSupprimer
  14. What a peaceful, beautiful place! Thank you for sharing it with us.

    RépondreSupprimer
  15. Grand merci pour le reportage de votre visite. Tes photos sont super, elles remettent parfaitement à jour mes souvenir de 1995 lorsque, de manière tout à fait imprévue, nous sommes passés devant l'Abbaye de Mondaye et sommes entrés pour la visiter.
    Le père Prémontré qui nous a commenté la visite de tous les bâtiments, ainsi que tu les montres bien, après avoir parcouru l'abbatiale nous a également fait visiter la tribune de l'orgue. Il nous a même fait une petite démonstration de l'instrument en interprétant, spécialement pour sa petite poignée de visiteurs, le début du Choral du Veilleur. Puis il a invité une dame à jouer.

    Ce que je racontes ici est, à peu de choses près, ce que je disais en commentaire sur le billet d'Enitram, en 2011.

    Et, oh surprise ! Enitram me répondais qu'elle aussi, au cours de sa visite à peu près à la même époque, avait eu droit à une invitation à jouer elle-même sur les claviers de l'orgue.
    Je me demande encore si c'est elle, ou pas, qui a joué le jour où nous avons visité. Au quel cas, j'aurais croisé sans le savoir une personne dont j'allais faire virtuellement la connaissance, par blogs interposés, une quinzaine d'années plus tard !

    RépondreSupprimer
  16. Ce serait amusant!

    Sérendipité ?

    RépondreSupprimer