Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

jeudi, juin 05, 2008

6 juin 1944- cérémonies 2008








à Saint-lô,

"Capitale des ruines"

Itinéraire de la libération


































1-Rond-point du Major Howie
2-Place du Général de Gaulle (Place de l'hôtel de ville)
3-Rond-point de la liberté

2 commentaires:

  1. 6 juin en Normandie le débarquement, et, je n'ai pas les dates (c'est mon mari qui regarde ARTE) tellement plus tard ailleurs, et dans les camps... Que de morts encore.
    Et puis, il ne faut pas oublier non plus la souffrance des civils allemands qui ont souffert également pendant la guerre, puis ont dû assumer le paiement des indemnités de guerre, et surtout dont les générations suivantes traînent une culpabilité terrible.

    Tu sais, on parle de supprimer les commémorations pour cause de pardon, de réconciliation, et bien non, il faut tout de même se souvenir, sans rancœur, par respect.
    Ce n'est pas parce que le dernier poilu est mort qu'il ne faut plus célébrer le 11 novembre.

    RépondreSupprimer
  2. Oui , la souffrance des civils allemands et aussi celle de soldats allemands contraints à aller au casse-pipe...Il y a à Marigny, dans la Manche un cimetière militaire très émouvant, surtout lorsqu'on lit les plaques , les âges sont révélateurs :quasiment des adolescents!"Quelle connerie, la guerre", écrit Prévert, Quelle connerie la haine !
    (J'avais mis une photo de ce cimetière sur ce blog en novembre )
    Miss Yves

    RépondreSupprimer