Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

jeudi, juillet 24, 2008

Murs en fête, faites le mur


Dans la cité internationale du cinéma, les murs nous font des clins d'oeil.
Au-delà du petit jeu des citations, le regard de Charlie Chaplin et du kid nous interroge: combien de vagabonds encore, combien d'enfants perdus ?

www.dvdclassik.com/Critiques/dvd_kid.htm

Lu dans Paul Auster's à New York de Gérard de Cortanze, le livre de Poche:
Paul Auster écrit,dans Murales:
"Le langage des murs/ou un dernier mot/coupé du visible"
et dans La Cité de Verre, chap 11:
..."Les clochards, les jetés, les femmes au sac d'épicerie, les paumés, et les ivrognes. Ils vont du simple indigent à la lamentable épave. Partout où l'on se tourne, ils sont là, dans les beaux quartiers comme dans les autres "

4 commentaires:

  1. Combien de photos et d'information en une seule journée! Des vacances culturelles?

    RépondreSupprimer
  2. Dis donc la route a été longue de St LÔ au Cannet, même par les autoroutes. Si tu est passée au Mans c'est pas très loin de chez moi. Es-tu passée par Tours aussi ? car dans ce cas tu es passée tout près de la maison.
    Pour répondre à ta question sur la photo, Je n'avais effectivement pas la même coiffure, je sortais en plus de dessous la douche et j'avais surtout 23 ans de moins !
    Tu post trop vite, je n'ai pas le temps de suivre. mais dis-moi, tu es parti avec ordiporta ?

    RépondreSupprimer
  3. Ils ne restent plus souvent dans les beaux quartiers !!

    un blog référence ghetto du monde
    J'ai entendu que si 15 % des plus riches donnaient 5 % de leur richesse la faim dans le monde serait réglée.

    RépondreSupprimer
  4. Les paumés sont souvent dans les beaux quartiers sous les regards. Lorsqu'ils se cachent c'est que c'est la fin...

    RépondreSupprimer