Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

dimanche, juillet 19, 2009

Les héros ne meurent jamais




Pendant que tout un chacun pleurait le héros disparu, créature de HPY, celui -ci se la coulait douce sur les quais de Cherbourg !

Phala, l'insaisissable avait tout bonnement donné rendez-vous à une mouette rieuse .
Nos tourtereaux abritaient leurs amours à l'ombre de la statue de Napoléon, sous la casquette de Corto Maltese - souvenez-vous de cette
aventure prémonitoire:"A cause d'une mouette"-et, au septième ciel,

planaient devant les statues
disparues du mythique café, "le grand Balcon", devenu le cinéma Odéon.

"La forme d'une ville ,
change plus vite , hélas , que le coeur d'un mortel"
écrivait Baudelaire.
A la différence de l'Albatros dudit Baudelaire,
"ses ailes de géant "n'empêchaient pas Phalacrocorax ( qui n'avait rien d'un cygne) de marcher sur le quai Alexandre III.

Pas folles, les mouettes !
Pas folle, l'auteur(e), qui, pressée de mettre les voiles menait ainsi ses lecteurs en bateau !

11 commentaires:

  1. Phalacrocorax est donc à changé de lieu de prédilection!!!
    J'ai lu presque toutes les BD de Corto Maltese bien meilleur que ses romans d'ailleurs.

    *********************
    Montand:

    La ville est morte depuis que tu es partie, mais la statue est toujours à la même place...

    La téléphoniste:

    ... Oh... Attendez... Attendez... depuis que tu es partie... heu... la.. la quoi ?

    *******************
    Comme quoi la communication est dur parfois.
    bonne journée...;))

    RépondreSupprimer
  2. La forme de notre village change aussi trop vite. Nous avons eu un parc très agréable de faire une promenade, mais il faut faire place à un parking et aux maisons. C'est dommage.
    Merci de votre visite! C'est en effet une coïncidence que vous avez vu l'histoire de Cheverny à TV. Hélas, moi je ne peut pas voire la télévision française.

    RépondreSupprimer
  3. C'est donc à Cherbourg que Phalacrocorax se trouve! Cela ne m'étonne que peu, car il ne peut pas résister à l'appel de la mer, et j'aurais donc été vraiment surprise si quelqu'un l'avait trouvé à Paris (quoique, il y a la Seine qu'il aurait pu remonter à la nage) ou à Lyon, voire au Mans!
    Bravo, Missive!

    RépondreSupprimer
  4. Ca y est, la suite vient d'être postée. (Merci de l'inspiration.)

    RépondreSupprimer
  5. Daniel, je n'ai pas lu ses romans mais j'apprécie ses BD .Suite à l'expo Hugo Pratt à Cherbourg, j'ai lu une intéressante étude de Grégoire Prat "les crimes de corto", (Horay)
    Ce texte de Montand est d'un comique très fin, j'adore!

    RépondreSupprimer
  6. Bonne journée, Daniel
    Je vais bientôt mettre les voiles, comme Phala, et, copiant d'autres bloggueurs, je vais programmer une petite série sur la Vire

    RépondreSupprimer
  7. J'aime beaucoup revisiter les héros à travers tes lignes.
    Bon nombre de nos pensées découlent de ce monde qui bouge.
    Phalacrocorax a bien bougé lui...

    RépondreSupprimer
  8. Phalacrocorax est un héros donc il ne peut mourir

    RépondreSupprimer
  9. Fafa à Cherbourg ! Ben ça alors !
    Le problème c'est que je ne le vois pas. Il fait sa cours à la mouette vachement de loin...

    RépondreSupprimer
  10. Claude, c'est parce qu'il m'a menacée d'un procès pour atteinte à sa vie privée et à son image que je n'ai pas publié sa photo !

    RépondreSupprimer
  11. Nous avions un rouge gorge unijambiste c'est ainsi que nous avons compris que le même revenait tous les ans (je ne sais s'il est encore là, nous avons déménagé d'Eragny il y a 21 ans : d'ailleurs la place était peut-être réservée à des oiseaux handicapés des membres inférieurs ?)
    Je ne suis guère physionomiste / les humains, je le suis encore moins / les mouettes et autres cormorans.

    RépondreSupprimer