Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

samedi, octobre 17, 2009

Cache - chasse



Que cache ce titre ?
Certainement pas des armes dissimulées là par de dangereux autonomistes !

Le mot"cache", utilisé, dans le Cotentin par les patoisants désigne" un petit chemin généralement bordé d'arbres ou de haies ".C'est d'une de ces" caches" qu'a été prise la photo ci-dessus.

Quand on sait qu'une démarcation linguistique dite "ligne Joret"distingue deux manières de prononcer la consonne"c":"K" au nord , "ch" au sud, on peut se demander si la "cache" a un rapport avec la "chasse" ( occupation qui nécessite l'emploi d'armes à feu) .

La réponse nous est donnée par le professeur de dialectologie normande, René Lepelley, dans son ouvrage"Le Dicotentin, 200 chroniques des mots d'ici et d'à côté"(Isoète):

"A première vue, une cache-ou une chasse - n'est pas la chasse.
Jadis, la" chasse" était le chemin , l'allée qui menait à une ferme un peu retirée.
Lorsqu'il fallait ramener à l'étable les vaches (les vaques) qui avaient passé un certain temps dans les champs, on les chassait devant soi, on les poussait devant soi.
Et c'est parce qu'on les chassait ainsi que le chemin a pris le nom de chasse."

9 commentaires:

  1. *** Hello Miss_Yves ! ***

    Merci pour de nous livrer toutes ces infos, c'est toujours bon à prendre et ce soir on se couchera un peu moins ignorants ! MERCI BEAUCOUP !!!!!

    Je reconnais certains mots originaires du Cotentin !!! Ma maman est issue d'une famille d'agriculteurs de Réville (du côté de Saint-Vaast la Hougue)... alors les mots "cache", "chasse" et "vaque" ... je les connais ! :o)

    *** Je t'envoie plein de soleil et de chaleur !!! BON WEEK END !!!! ***

    RépondreSupprimer
  2. Ben dis moi, on en apprend des choses sur ton blog. Moi, quand j'allais en vacances à la campagne, on appelait ça des chemins creux.
    Peut-on dire qui va à la chasse perd sa cache ? bof !

    RépondreSupprimer
  3. Nancy :Moi aussi, Saint-Vast (Prononcer "VÂÄ", je connais!

    RépondreSupprimer
  4. Caches ou chasses sont mes lieux de prédilection lors de mes retours aux sources... avec tout ce qui s'y cache.

    RépondreSupprimer
  5. Passionnantes ces dénominations régionales surtout concernant cet élément du paysage qui structure le bocage et est formé par le talus et son corrolaire le fossé (je suis à la recherche du terme pour "talus", on en a parlé au réveillon à Quiberville et plus tard à Jouy en Josas ; tu sais : "parfum de femme")
    A +. Nous soupons (comme on dit en Suisse pour le "déjeuner" qui dans les Vosges pour moi voulait dire "petit déjeuner" d'où nombreux quiproquos)

    RépondreSupprimer
  6. "Talus "et "fossé"deux termes longuement commentés par le Professeur René Lepelley (A suivre)

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Miss, j'ai retrouvé le mot pour "talus" et c'est "fossé", surprenant, non ? Du moins pour moi.
    (J'ai mis ce passionnant message en lien dans le mien d'aujourd'hui)

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour la lecture attentive Miss. J'ai rectifié pour l'accent. Par inadvertance tu as sans doute raison...
    :)
    Mon mari voulait, par inadvertance, que j'écrive VarAngéville comme en Meurthe et Moselle...
    Maupassant mon auteur favori (un de mes...).
    Bien sûr sa lecture pour moi n'a pas le même sens que pour toi.
    En réalité nous étions en chambre d'hôtes à Varengeville, nous passions les fêtes de fin d'année chez des amis à Quiberville. Y retourner il va falloir, absolument.
    [Drôlement pratique ce chemin creux qui mène directement chez toi !
    Chez le Professeur René Lepelley, je n'ai pas trouvé l'équivallence de ce mot que je cherchais]

    RépondreSupprimer
  9. Intéressant! Chez nous, pour chasser, on cache. Mais il ne faut pas cacher les vaques pour autant.Ou alors il faut les mettre en lieu sûr.

    Tu sais, j'aimerais avoir beaucoup de temps pour apprendre toutes ces choses, que ce soit le normand, ou plus précisément le cauchois, ou alors l'histoire des lieux qui se trouvent autour de moi, et qui est probablement beaucoup plus intéressant que je n'ai pu m'imaginer, surtout que l'Abbaye de Fécamp faisait venir pas mal de monde dans le coin.

    Mais bon, je fais mes recherches entre deux coups de téléphone... et je n'ai pas encore eu le temps d'aller à la bibliothèque voir si je peux y trouver quelque chose d'intéressant à lire.

    RépondreSupprimer