Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

vendredi, juillet 31, 2009

lundi, juillet 27, 2009

Sur la route

....................................................

Un village miniature
Une mini plage ...

Bonnes vacances !
.................................................

A suivre:


"Promenade à Condé sur Vire"

dimanche, juillet 26, 2009

Sur un nuage

Image née
de deux cerveaux et de quatre mains

Sur le site de Beth Niquette, vous pourrez admirer des nuages imaginaires...

"J'aime les nuages, les merveilleux nuages..." Baudelaire

samedi, juillet 25, 2009

Gréville , le hameau Gruchy, maison natale de J.F.Millet

On sait que J.F.Millet a essentiellement vécu et peint à Barbizon, dont il est l'un des maîtres .

Né en 1814 à Gréville, au hameau de Gruchy, il a vécu dans cette maison (photo 2) une partie de sa jeunesse, nonobstant ses études artistiques à Cherbourg jusqu'à son départ à Paris en 1837 où il resta jusqu'en 1844.
Après la mort de sa fragile épouse , Pauline Ono , en 1844. il prit pour compagne Catherine Lemaire , se fixa avec elle et leurs trois enfants à Barbizon, une mauvaise conscience quant cette union illégitime l'empêcha vraisemblablement de revenir à Gruchy du vivant de sa mère et de grand-mère , très pieuses et rigoristes.

Celles-ci disparues, Millet retourna au pays en 1854-La maison étant devenue, par arrangement familial, propriété de son frère Jean-Louis, qui seul, exploitait la terre.
Il ébaucha ou peignit une trentaine de toiles, dont "le puits de Gruchy" (photos 1 et 1 bis) une centaine de pastels et dessins de la ferme natale, des vues du "Castel Vendon". Revenu à Barbizon, il exploita cette moisson artistique .



En 1866, le peintre accourut au chevet de sa soeur mourante et de nouveau fut inspiré et créa "le bout du village", "le puits de Gruchy sous la neige", les ébauches de ses pastels "La mer vue des hauteurs de Landemer" et "Deux bêcheurs"furent ensuite retravaillés dans le village des peintres .Notons qu'il ne logeait plus dans la maison natale , fort délabrée .
Son dernier séjour au pays eut lieu en 1870-1871 dans le contexte de la guerre contre la Prusse et de la Commune. C'est le l'auberge Polidor, à Gréville, qu'il esquissera le tableau de l'église .Ses sources d'inspiration sont nombreuses:"Les belles verdures veloutées " des champs, la côte de Gréville, prieurés , manoirs, fermes, vielles maisons et le labeur des paysans .
En 1871 , la maison natale est vendue pour une somme modique à Auguste Millet.

Après quoi,longtemps laissées à l'abandon et délabrées, maison et dépendances furent acquises par la commune de Gréville et passèrent au département.
Les travaux du syndicat mixte du tourisme de la Manche permettent au visiteur de découvrir, à l'identique , la demeure de paysans aisés, quelques objets familiaux, des croquis, des dessins, des outils ruraux figurant dans les oeuvres du peintre: van, kanne (cruche , bidon de lait ) rouet .
Le musée (photos 3 et 4) présente , en vidéo, la vie et les sources d'inspiration Cotentinaise de Millet, et une analyse documentée du mythique tableau L'Angélus, des raisons de son succès , des enjeux idéologiques et des détournements dont il a fait l'objet .


La Hague, le hameau Gruchy




"Le bout du village", vues pittoresques.

vendredi, juillet 24, 2009

Gréville, patrie de Jean-François Millet (1)

Jean-François Millet, fils aîné d'une famille de neuf enfants,dans un milieu aisé de paysans céréaliers, est né au Hameau de Gruchy le 4 octobre 1814.

Il y vécut une partie de sa jeunesse, suivit, à Cherbourg, les cours du peintre Dumouchel (formé à l'atelier de David), partit à 23 ans, pour Paris dans l'atelier de Paul Delaroche, grâce à une subvention de la Ville et du Conseil Général de la Manche.
Après la mort de sa première épouse, *Pauline Ono, il se mit en ménage avec Catherine Lemaire, une servante d'auberge rencontrée à Cherbourg , qu'il emmena au Havre, puis à Paris, et enfin à Barbizon où il s'installa en 1849.

*portrait au musée Thomas Henry de Cherbourg ainsi que d'autres portraits familiaux

Il est vraisemblable qu'un sentiment de culpabilité l'a empêché de retourner au pays, et ce n'est qu'à la mort de sa mère et de sa grand-mère qu'il y revint . En 1854, il y fit un séjour avec sa famille, d'où il rapporta une trentaine d'ébauches de peintures, une centaine de pastels et dessins, moisson qu'il retravailla à Barbizon.
La guerre de 70 , suivie de l'épisode de la Commune furent l'occasion d'un troisième séjour, fructueux à Gréville.Devenu paysagiste, les tableaux que lui inspirèrent La Hague, furent par la suite prisés dans les musées américains .

La statue en pied de Millet a été reconstituée par Louis Derbré d'après celle qu'avait réalisée Marcel Jacques
La toile
L'église de Gréville , elle, se trouve au musée d'Orsay.


La plaque représentant les Glaneuses, sur La boulangerie du village est dans la lignée d'une adaptation populaire de ce tableau célèbre.

De dos, de face, de profil

...Sous toutes ses faces !
Une star locale!


Visit Mary-Reed's site !

jeudi, juillet 23, 2009

La Hague, le hameau Gruchy





"Le bout du village", vues pittoresques.

Tournez girouettes !

Chat
ou
chien
de gouttière ?

mercredi, juillet 22, 2009

Maison -univers

Est-ce une nouvelle version de la maison de Hansel et Gretel?

Celle de Sylvain et Sylvette ?
Cette petite école rurale conjugue nature et culture !











"Longtemps je t'ai construite, ô maison!:
A chaque souvenir je transportais des pierres/Du rivage au sommet des murs/
Et je voyais, chaume couvé par les saisons/
Ton toît changeant comme la mer/
danser sur le fond des nuages/
Auquel il mêlait ses fumées /
Maison de vent demeure qu'un souffle effaçait ."
Louis Guillaume, Noir comme la mer

"Une maison où je vais seul en appelant/
Un nom que le silence et les murs me renvoient/
Une étrange maison qui se tient dans ma voix/
Et qu'habite le vent.
Pierre Seghers, Le domaine public

In La poétique de l'espace, G. Bachelard.P.U.F.

La Hague-Vue du castel Vendon

A Gréville, au hameau Gruchy, la famille des Millet possédait des champs de labour proches des falaises.
La vue s'étendait des hauteurs de Nacqueville jusqu'à Cherbourg. (Le Bout du village)
Jean-François Millet fut inspiré, à diverses périodes de sa vie par ce coin de La Hague: ici , le Castel Vendon.



(Prononcez La "R'hague", ce qui est difficile pour les "horsains", c'est à dire les étrangers à la région-)



lundi, juillet 20, 2009

Et pour quelques enseignes de plus

"C'est du lard ou du cochon ?"

Expression apparue à la fin du XVIIIème siècle, signifiant:"hésiter entre deux choses de nature similaire", en effet, le mot "lard "désigne le gras de la viande de porc- de cochon .

Le site de la mail artiste Piggy-one , consacré au "vêtu de soie"vous permettra de ne plus hésiter entre le lard le cochon

dimanche, juillet 19, 2009

Les héros ne meurent jamais




Pendant que tout un chacun pleurait le héros disparu, créature de HPY, celui -ci se la coulait douce sur les quais de Cherbourg !

Phala, l'insaisissable avait tout bonnement donné rendez-vous à une mouette rieuse .
Nos tourtereaux abritaient leurs amours à l'ombre de la statue de Napoléon, sous la casquette de Corto Maltese - souvenez-vous de cette
aventure prémonitoire:"A cause d'une mouette"-et, au septième ciel,

planaient devant les statues
disparues du mythique café, "le grand Balcon", devenu le cinéma Odéon.

"La forme d'une ville ,
change plus vite , hélas , que le coeur d'un mortel"
écrivait Baudelaire.
A la différence de l'Albatros dudit Baudelaire,
"ses ailes de géant "n'empêchaient pas Phalacrocorax ( qui n'avait rien d'un cygne) de marcher sur le quai Alexandre III.

Pas folles, les mouettes !
Pas folle, l'auteur(e), qui, pressée de mettre les voiles menait ainsi ses lecteurs en bateau !

samedi, juillet 18, 2009

Pub

Insolite...

Qui peut bien fréquenter ce pub ?

Le club des hydropathes ?
Les amis du capitaine Nemo ?
Des scaphandriers à la retraite?

vendredi, juillet 17, 2009

Brocante et puces

Maybe
Marie-Reed
would be interested by this fair/second hand market/flea market ?
.....................................................................................................................................................
Sorry, I can't translate this history and the meanings of the words "puce"and "brocante"
....................................................................................................................................................
.......................................................................................................................................................
"Puce"(1170)- vient du latin pulex, icis
l'expression "mettre la puce à l'oreille " (XIV ème S. signifiait * "provoquer chez quelqu'un le désir amoureux"et "inspirer des inquiétudes"; seul le second sens est resté .

L'expression "marché aux puces "date du XIXème siècle.

Le mot"pucelle", désignant, au Moyen age , une jeune fille (bien connu dans la périphrase qui caractérise Jeanne d'Arc, la Pucelle d'Orléans) n' a rien a voir avec le mot"puce".
Il est issu du bas latin pulicella, du latin "puella": "jeune fille", ou bien, selon certains étymologistes,de pulla: terme désignant le petit d'un animal .

Notons que "pucelle " a de nos jours une connotation ironique
(Sources : Nouveau dictionnaire étymologique et historique-Dauzat -Larousse)
....................................................................................................................................................
*Moins célèbre pour ses Contes libertins que pour ses Fables, La Fontaine écrit:

"Fille qui pense à son amant absent
Toute la nuit, dit-on, a la puce à l'oreille "
.....................................................................................................................................................
Quid du mot "Brocante" ?
1782, attesté chez Mercier, il signifie"commerce", 1806, en peinture.
"Brocanteur", à la fin du XVIIIème s. désigne un marchand de tableaux .
Le verbe "brocanter"viendrait de l'ancien haut allemand "brocko," morceau", ou de l'anglais "broker:courtier". En allemand de Suisse, "Brockenhaus "est un magasin de friperie.
.......................................................................................................................................................
Souriante pucelle
Sur un tableau pastel
A qui donc mets-
tu
La puce à l'oreille ?
...................................................................................................................................................
Symptomatique d'un goût pour le bizarre, la fréquentation des brocantes , des marchés aux puces par les surréalistes, lieu d'improbables rencontres comme ,( à Saint-Ouen),celle avec une jeune fille , nommée Fanny Beznos , narrée dans Nadja, où André Breton découvre aussi d'étranges objets.

jeudi, juillet 16, 2009

Au café pompon




Curieux, n'est-ce pas ?
Ce café cherbourgeois doit tout simplement son nom au pompon rouge qui orne le béret des matelots-ville maritime oblige - censé porter bonheur à qui le touche -demoiselle de préférence.

Comme ce café n'est en fait qu'une sage pâtisserie-crêperie -salon de thé, les consommateurs ne risquent pas d'en sortir avec leur pompon ( légèrement ivres)
Salon de thé pour un café, c'est le pompon !(C'est le comble!)

mercredi, juillet 15, 2009

"z" is for "Zone", "zèle"," zigzag"," zoulou"

11ème symposium de sculpture .
21 juin 2009
A Cerisy-La -Salle, les visiteurs pénètrent dans une zone d'intenses activités .
Ils zieutent les artistes qui sculptent avec zèle.
Zigzags et zébrures décorent le marbre.


En accompagnement musical: des airs zazous?
des chansons de Johhny Clegg , le Zoulou blanc ?(C'était le jour de la fête de la Zizique ...)
Zut !
ABC wednesday 4 est terminé !
Mrs Nesbitt is our hostess, please , visit her site

(Sorry, I can't translate because of jokes and wits in French)

lundi, juillet 13, 2009

Ca me botte

Cette expression populaire, signifiant "ça me convient" est attestée chez Flaubert, en 1856, selon le dictionnaire étymologique de Dauzat(Larousse)

D'après la même source, le mot "botte",apparaît à la fin du XIIème Siècle , sous la forme "bote","chaussure", même mot que le moyen français "bot"(sabot).I
l a d'abord désigné une chaussure grossière. Son origine est obscure, peut-être de même racine que "bot".

Reportons-nous à "bot":(1566)(pied bot), du germanique "butta", "émoussé", même mot que l'ancien français "bot", "crapaud".
De quoi rabattre le caquet aux dandys, tels Barbey d'Aurevilly, si fiers de leurs élégantes bottes !

Nombre d' expressions composées avec le mot "botte"traduisent les rapports dominant/dominé: "botter le ***","Etre à/sous la botte de ..", "lécher les bottes", tandis que dans les contes , chausser les bottes -du maître, ou de l'ogre- pour le chat ou le petit Poucet , manifeste le désir de s'approprier le pouvoir.

(Voyez -vous  le Petit Poucet qui se  dissimule sur l'image ?)

dimanche, juillet 12, 2009

Images, magiciennes


Circé puissance quatre

De passage dans ce quartier
Où fut jadis l'Eldorado...
Flaques d'eau , ciel brouillé, et malgré tout,
Une ambiance exotique.
Une sage rue passante
Pourtant, d'inquiétantes vamps...
Pas de quartier
Dans ce quartier pas sage.

samedi, juillet 11, 2009

Enseignes: le retour



"Vieux cheval de retour"
une expression assez cruelle...

vendredi, juillet 10, 2009

Chien de garde -Watchdog

Cachée sous le feuillage, la boîte aux lettres du lieu-dit est d'un modèle classique.
La sonnette, originale quant à elle, risque-t-elle de faire peur au facteur ?

Hidden under the foliage, the mailbox of the village is very common.
Might the original bell frighten the postman ?

Marie Reed is the hostess of Friendship friday, please, visit her site.



Reza à Saint-Lô (5/5)



Sur la pierre gris ocre des remparts de Saint-lô s'affichent les clichés de Reza : personnages , visages du bout du monde se sont intégrés là , sur l'éperon rocheux de l'ancienne capitale des ruines .

Afghanistan-Chine-Egypte-Afghanistan .

1-Afghanistan , 1985-vallée du Pandshir
"Voyager nous offre mille et une destinées et donne des ailes à votre coeur"James Romford

3-Chine , 1995, une ronde constituée par les habitants dans le centre supposé de la Chine.

4-5-Egypte 1995

6-Rencontre avec le commandant Massoud, Afghanistan, 1985.





(Diaporama à suivre )