Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

lundi, juin 21, 2010

Sur un bloc de marbre


La mousse fut pieuse en fermant ses yeux mornes ;/
Car, dans ce bois inculte, il chercherait en vain/La Vierge qui versait le lait pur et le vin/Sur la terre au beau nom dont il marqua les bornes. /
Aujourd'hui le houblon, le lierre et les viornes
/
Qui s'enroulent autour de ce débris divin,
/
Ignorant s'il fut Pan, Faune, Hermès ou Silvain,/
A son front mutilé tordent leurs vertes cornes./
Vois. L'oblique rayon, le caressant encor, / Dans sa face camuse a mis deux orbes d'or ;/La vigne folle y rit comme une lèvre rouge ;/ Et, prestige mobile, un murmure du vent, / Les feuilles, l'ombre errante et le soleil qui bouge, /
De ce marbre en ruine ont fait un Dieu vivant./

José-Maria de Hérédia
A l'inverse de ce qu'énonce cette poésie Parnassienne, les blocs de marbre choisis par ces trois sculpteurs sont pleins d'avenir et de promesses ...le temps est encore loin où nous verrons

"le houblon, le lierre et les viornes /
Qui s'enroulent autour de ce débris divin,
/"

9 commentaires:

  1. *** Coucou Miss_Yves ! :o) On voit sur tes photos que ça prend forme ! les œuvres d'art seront à la hauteur !!!!
    Et ces mots du poète José-Maria de Hérédia sont tout à fait adéquats.
    GROS BISOUS et merci pour tout ! Bon lundi à toi !:o) ***

    RépondreSupprimer
  2. J'aimerais bien savoir sculpter un totem pour mon jardin. Couvert ou non de mousse après.

    RépondreSupprimer
  3. L'impatience nous ronge!!!
    Bonne journée A +

    RépondreSupprimer
  4. Patience, Daniel, le temps que j'exploite les photos prises hier!

    RépondreSupprimer
  5. Bonheur pour les artistes également.

    RépondreSupprimer
  6. De magnifiques poèmes sur lesquels revenir, aucun problème avec le lierre pourvu qu'il y ait la sculpture!
    Ta bannière me fait tout simplement penser à une oreille...
    Observer l'artiste sans le troubler, quel bonheur.

    RépondreSupprimer
  7. Thérèse, bien lu et noté ton autre comentaire, j'ouvrirai ma messagerie.
    Tu as raison...par les temps qui courent! Je ne tiens pas à ce que les statues s'offusquent !
    (mdr)

    RépondreSupprimer
  8. Alternons! alternons....
    Non les toutous bien que SF les accueillent souverainement étaient resté bien sagement en Vendée.
    Beaucoup de chiens à SF pas une seule crotte dans les rues, aucune agressivité de leurs part nos compatriotes devrais en prendre de la graine.

    RépondreSupprimer
  9. Bien choisis ces mots de Heredia!!!!
    On retrouve les mêmes sculptures, les mêmes artistes mais avec nos regards différents, riche partage, je trouve cela super!!!!
    Bonne soirée!

    RépondreSupprimer