Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mardi, août 24, 2010

Journal de festival (5)- Les apéritifs de Plamon-La Dame de chez Maxim, Feydeau, mise en scène:Hervévan der Meulen

(Cliquez pour agrandir et lire )

Dimanche 25 juillet à Plamon
Après avoir discuté avec les "fidèles " de Plamon de la mise en scène de la veille ( les Travailleurs de la mer" par Paul Fructus) Jean-Paul Tribout demande aux acteurs de présenter le spectacle du soir, La Dame de chez Maxim, dans la mise en scène d' Hervé Van der Meulen.

La pièce, créée en 1889 a connu un succès qui ne s'est jamais démenti.
La mécanique infernale des quiproquos et rebondissements réglés minutieusement par les didascalies correspond à une véritable partition, qu'il faut respecter, tout en y ajoutant humanité et folie. Feydeau avait découvert les premiers films de Chaplin et s'en est inspiré: rien d'étonnant à ce que ce mélange de logique et de délire annoncent le théâtre de Ionesco .
Le véritable jeu de massacre qui fait voler en éclats les liens familiaux avait tout pour plaire aux surréalisme, de même que l'inénarrable "fauteuil extatique"!
L'imbroglio des situations et les enchaînement verbaux est tel qu'il est difficile d'ôter quoi que ce soit à cette très longue comédie -dont le point faible est le 3ème acte, interminable.
Ici, il a été malgré tout raccourci et la pièce ne dure que...3h 15 !

Patrick Paroux joue excellemment le rôle de Monsieur Petytpon, pratiquement toujours présent sur scène, "c'est un rôle très physique, éprouvant surtout pour la voix", précise-t-il .

A ses côtés,Yveline Hamon campe avec brio la respectable Madame Petytpon, ("C'est elle qui a le pognon", nous confie la comédienne) dans une tonalité tragi-comique. Epouse bien-pensante, illuminée , dépassée par les événements: que de contrastes et de nuances!


La Môme Crevette est l'élément perturbateur, le grain de sable qui va enrayer les rouages des conventions de la bonne société.
Vue souvent comme une demoiselle de petite vertu, une femme facile, c'est en fait un personnage populaire , gouailleur mais pas vulgaire et les comédiennes* qui ont interprété ce personnage peuvent lui donner des tonalités très différentes .


Ravissante, pleine de charme et d'un dynamisme à toute épreuve, Agnès Ramy joue La Môme Crevette et s'amuse follement des dysfonctionnements qu'elle provoque- pour notre plus grand plaisir!

"Et allez donc, c'est pas mon père!"


....................................................................................................................................................................
Dans ce rôle, entre autres comédiennes:

Zizi Jeanmaire
Catherine Samie
Anne-Marie Chazel
Dominique Valadié
Sophie Forte
Nora Krief
....................................................................................................................................................................

14 commentaires:

  1. *** J'aime suivre ce journal du festival à travers ton blog Miss_Yves ! :o) MERCI ET GROS BISOUS ! :o) ***

    RépondreSupprimer
  2. Ah ! Feydeau ! Entre le théâtre de boulevard et le classique.
    Je me souviens d'avoir vu à la télé "un fil à la patte" avec Jean Piat, excellent, et Robert Risch en Bouzin, le notaire, hilarant.
    Remarque c'est un peu du boulevard en costumes.

    RépondreSupprimer
  3. La comédienne sur l'affiche semble bien espiègle!!!
    Que la culture continue...
    Bonne journée A +

    RépondreSupprimer
  4. JE ne resterai plus assise pendant 3h15 sans bouger - même pour une pièce excellente!

    RépondreSupprimer
  5. J'aime tant les "dames Crevette" des pièces de théâtre en général: cet art d'entendre certaines vérités inavouables grâce à l'humour.
    3h15?? Je rejoins HPY dans son commentaire...

    RépondreSupprimer
  6. Evidemment , quand on a des pb de dos...c'est long, d'autant plus que les sièges n'ont rien de confortable; sinon, c'est bien connu, quand on aime on ne compte pas!
    (c'est mon cas)

    RépondreSupprimer
  7. Ah si mon mari savait que j'ai mis un message et que je suis revenue devant l'ordi au lieu de préparer la confiture de mirabelle !
    Notre mirabellier est en pleine production, signe que le 15 aout est passé
    J'y vais, je dois dénoyauter et faire macérer les fruits (qui sont un peu beaucoup abimés)
    Je repasserai lire ce message plus tard
    A plusse !

    RépondreSupprimer
  8. L'ordi mange vraiment le temps de la ménagère!

    RépondreSupprimer
  9. Van der Meulen est un nom de famille
    néerlandais! J'aime toujours les comédies.

    RépondreSupprimer
  10. Mais dis moi autrefois ne se promenait-on pas durant les pièces dans les promenoirs ?
    http://fr.thefreedictionary.com/promenoirs
    Je crois me souvenir que c'est ce que faisait George Sand et c'est pourquoi aussi elle se travestissait en homme.
    Ces quiproquos me font penser encore et toujours au film immortel avec Louis Jouvet et Michel Simon (et Jacques Prévert) "drôle de drame" : impossible de recevoir sans avoir une domestique. Comme si on ne pouvait faire les choses simplement, le qu'en dira-t-on est un maître exigeant.

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour le lien sur l'expo de photos que j'aurais bcp aimé voir. Je photographie en général des lieux que je ne connais pas à l'avance. Je suis une photographe de rencontre....

    RépondreSupprimer
  12. George Sand s'habillait en homme pour avoir la paix tout simplement !
    Je rapproche ses mémoires de celles d'Agatha Christie
    Chez George j'ai adoré les récits des expéditions depuis le Berry
    Chez Agatha que ses parents louaient leur maison puis allaient à l'hôtel en France , cela coutait moins cher
    Je crois qu'elles ont eu un parcours un peu similaire au niveau de la formation
    (Je touille, je touille. Le plus dur est de stériliser les bocaux et d'abord de trouver des bocaux car mon mari a la manie de ranger ce qui est à moi et le gêne)

    RépondreSupprimer
  13. J'ai comme l'impression que tu aimes bien le théâtre!
    Tu dois te régaler à Sarlat!
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  14. Enitram, énormément-Comme toi la musique!

    RépondreSupprimer