Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

vendredi, octobre 07, 2011

patrimoine


Le dimanche 18 septembre, deuxième  journée du patrimoine, a été tellement arrosé (par la pluie, et non par des apéritifs festifs) que la  quête de lieux culturels sous abris  s'est imposée.


Au musée de Bois Jugan, sous la tente, un passionné du mode de vie viking, en costume, a initié à l'agriculture des premiers  normands  leurs descendants   qui ont  eu le courage d'affronter les averses .

15 commentaires:

  1. Par Thor! et part Odin!
    Il n'avait donc pas consulté les Runes ...
    Oui désespérant la pluie ses moments là.
    Bon weekend A +

    RépondreSupprimer
  2. Où étais-je, moi, le 18 Septembre, faisait-il beau, ici, où pleuvait-il aussi ??? J'aurais du aller à Paris le wouik du patrimoine.
    Vivre à la Viking, pas trop mon truc.
    Bon week-end, Miss Yves !

    RépondreSupprimer
  3. Tu as donc fait partie des "courageux."
    Vivre a la Viking par beau temps, pour quelque temps, pourquoi pas?

    RépondreSupprimer
  4. Thérèse: nous ne sommes restés que 10 minutes !Sinon, j'aurais expliqué ce que sont ces ponts du passé au présent!

    RépondreSupprimer
  5. Nous arrivons à nous affranchir du temps celui de la météo comme celui des saisons au point que nous marchons sur la tête, comme dirait mon mari. Les poules elles se couchent toujours à la même heure et les vaches ne passent pas à l'heure d'été. Quel rapport avec les vikings ? Je n'ai pas la nostalgie d'un temps si difficile que l'on devait s'exiler pour conquérir de quoi subsister sur la bête.

    RépondreSupprimer
  6. Après une pause rapide mise à profit pour aller retourner dans la poèle les pommes (reine de reinette) que je cuis au beurre salé comme accompagnement au boudin blanc*, me revoici : je t'ai répondu sur mon blog !

    * les pommes viennent de chez l'arboriculteur et le boudin du charcutier, le beurre de la grande surface et non je les ai poussées et faits ou baratté moi-même

    RépondreSupprimer
  7. Cergie, moi aussi, j'aime bien accompagner le boudin-blanc ou noir -de pommes.
    Avec celles du jardin: compote pour mon fils qui en raffole

    RépondreSupprimer
  8. Mon fils aîné raffole de la compote de pomme alors que ma fille n'arrive pas à l'avaler trouvant que cela a une consistance trop sableuse...

    RépondreSupprimer
  9. J'ai une copine qui vient de prendre sa retraite, je compte sur elle pour aller avec moi au cinéma car mon mari et moi n'avons pas du tout les mêmes goût et je déteste y aller seule. Cependant je pense pouvoir l'entraîner (mon mari) voir "Et maintenant on va où ?"

    RépondreSupprimer
  10. Le dimanche du Patrimoine, il a beaucoup plu... pendant que nous étions au restaurant-brasserie "Vagenende"

    http://vagenende.com/

    RépondreSupprimer
  11. Cergie: as-tu goûté les "6 escargots extraordinaires" annoncés sur la carte?
    Vu un beau plafond décoré, ou vitrail (? )

    RépondreSupprimer
  12. L'équivallent blogguestre de "kaurismakienne" pourrait être "hpyenne" (comme Evryen habitant d'Evry)...
    A propos de mon titre en anglais, j'ai cherché, comme toujours, par approche successive sur internet. Le baobab est l'arbe à palabre par excellence, et j'ai trouvé qch sur le baobab tree of life du village africain.

    RépondreSupprimer
  13. J'ai pris du veau du Limousin, délicieux, et le baba. Le service était moqueur et très agréable...
    J'y retournerai si je veux montrer un beau cadre parisien à des visiteurs.

    RépondreSupprimer
  14. "Le service était moqueur et très agréable..."
    Ca alors !

    RépondreSupprimer
  15. Cergie:Hpyen(ne) est assez pariticulier...
    Et , à ma connaissance,pas de terminaison appropriée pour désignerun style ou une manière de penser" digne de Colette"

    RépondreSupprimer