Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

vendredi, mai 31, 2013

Blancheur

..................................................................................................................................................................
Blogger Tilia a dit...
Comment ! fêter ce mois de Mai-ci ?
Là je n'ai pas vraiment envie
de lui lancer des confettis
même si les tiens sont très jolis ;-
Mai s'en va,
bon débarras !
Juin s'en vient
à grands pas,
ce serait bien
qu'il soit plus sec
pour des frimas
clouer le bec !
....................................................................................................................................................;

mercredi, mai 29, 2013

Nuit des musées:(3) l'homme qui plantait des arbres, Giono

Pour cette nuit des musées, édition 2013,  Françoise Herman, directrice du musée de Bois-Jugan avait soutenu, avec la municipalité saint-loise, un projet de  Suzanne Leclerc, présidente de l'AAMM: 
inviter   Yannick Boitrelle, ( Compagnie du Voyageur immobile ) à jouer l'homme qui plantait des arbres , de Jean Giono.


Le décor  rural du musée s'y prêtait d'autant mieux que la thématique du mois était le bois


Cette nouvelle, écrite vers 1953, a été traduite en treize langues et représentée dans le monde entier, d'ailleurs, la compagnie du Voyageur immobile  venait de la jouer au Maroc, dans le cadre d'un festival de théâtre.
Dans les années 50 , le Reader's digest se proposait de primer  des textes  mettant en scène des êtres  d'exception ayant existé, d'où le récit envoyé par Giono, qui fut publié, à ce titre .


Or, le personnage d'Elzéar Bouffier , qui  patiemment,  reboise la forêt de Vergons est un être de fiction! 
C'est ce que révéla  Giono , en 1957 , au Conservateur des Eaux et Forêts de Digne, Monsieur Valdeyron, dans une lettre dont voici quelques extraits:


"Le but était de faire aimer l'arbre ou plus exactement faire aimer à planter des arbres (ce qui est depuis toujours une de mes idées les plus chères). Or si j'en juge par le résultat, le but a été atteint par ce personnage imaginaire ."
(...)

"J'ai donné mes droits gratuitement pour toutes les reproductions."
(...)
"C'est un de mes textes dont je suis le plus fier. Il ne me rapporte pas un centime et c'est pourquoi il accomplit ce pour quoi il a été écrit.
J'aimerais vous rencontrer , s'il vous est possible, pour parler précisément de l'utilisation pratique de ce texte. je crois qu'il est temps qu'on fasse une "politique de l'arbre" bien que le mot politique semble mal adapté."


Avec un minimum d'objets (chaise, carte, sac à dos, gourde, arbres miniatures , ruban, glands...) quelques  jeux de lumières , quelqurs notes, des images forestières projetées au début et à la fin du spectacle, Yannick Boitrelle a communiqué au public , fasciné, 
la force et l'émotion de ce magnifique  message humaniste.



Relisons le dénouement du récit:

"Quand je réfléchis qu'un homme seul, réduit à ses simples ressources physiques et morales, a suffi pour faire surgir du désert ce pays de canaan, je trouve que, malgré tout, la condition humaine est admirable. Mais , quand je fais le compte de tout ce q'il a fallu de constance dans la grandeur d'âme et d'acharnement dans la générosité pour obtenir ce résultat, je suis pris d'un immense respect pour ce vieux paysan sans culture qui a su mener à bien  cette oeuvre digne de Dieu.
Elzéar Bouffier est mort paisiblement en 1947 à l'hospice de Banon"


Merci  à la compagnie du Voyageur immobile, 
 aux organisateurs et partenaires pour cette nuit magique!

http://www.compagnieduvoyageurimmobile.com/

...........................................................................................................................................................
Le récit de Giono a donné lieu à un  film d'animation  réalisé par l'illustrateur Frédéric Back et lu par Philippe Noiret
Il a obtenu plus de 40 prix à travers le monde. 
Durée de la vidéo : 30 minutes

http://www.youtube.com/watch?v=iwU85WUZPqk
...............................................................................................................................................................


A propos de  Jean Giono:

http://www.centrejeangiono.com/

http://pages.infinit.net/poibru/

http://www.giono.com/
......................................................................................................................................................



lundi, mai 27, 2013

Nuit des musées 2013: déambulation poétique (2)


Samedi 18 mai 2013:
dans les différentes parties du musée de Bois-Jugan, 
au milieu des vieilles pierres et des outils ruraux d'autrefois ,
 ont résonné 
 contes d'ici ou d'ailleurs, textes en prose ou poèmes 
de Victor Hugo, Chateaubriand, Jacques Prévert ...
 dits avec fougue par la troupe du 
voyageur immobile.








...pour le plus grand plaisir du public, soit 55 personnes venues au-rendez-vous de cet événement  européen.




...............................................................................................................................................
(A suivre)

samedi, mai 25, 2013

Nuit des musées 2013 (1)







..............................................................................................................................................................

.................................................................................................................................................................
(A suivre )
A votre avis, quel était le thème ?
.............................................................................................................................................................

jeudi, mai 23, 2013

Un bateau passe...



Haïku de voyages

1
Bosquet isolé
murs et toits entr'aperçus
qui habite là
2
Cabanon flottant
Voudrais-je changer de vie
J'embarquerais là
3
Au gré du courant
Voir défiler à l'envers
Le beau paysage
4
S'agite à rebours
Petit monde sur la berge
Vu de la péniche


Miss Yves
........................................................................................................................

mardi, mai 21, 2013

Un parfum d'Impressionnisme

Correspondances

La Nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles ;
L’homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l’observent avec des regards familiers.

Comme de longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité,
Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

Il est des parfums frais comme des chairs d’enfants,
Doux comme les hautbois, verts comme les prairies,
— Et d’autres, corrompus, riches et triomphants,

Ayant l’expansion des choses infinies,
Comme l’ambre, le musc, le benjoin et l’encens,
Qui chantent les transports de l’esprit et des sens.

BaudelaireLes Fleurs du Mal, IV.



Le thème de l'exposition annuelle du  musée Christian Dior  à Granville se relie à l'événement 
de la saison 2013:
Normandie impressionniste.

Le nom de la villa," les Rhumbs " est un terme de marine issu du néerlandais, "ruim", espace ; il signifie : "quantité angulaire comprise entre deux des 32 divisions de la rose des vents" .


Dans le jardin du grand couturier, dessiné avec Madeleine, sa mère, un parcours olfactif a été mis en place pour rappeler les correspondances entre l'art et le parfum.

Chacune des dix bornes  reproduit un tableau impressionniste auquel est  associé un des parfums créés aujourd'hui par François Demachy.

Une analyse est faite du tableau et des correspondances olfactives  qu'un  diffuseur  permet au promeneur d'apprécier.






A l'instar des peintres impressionnistes qui , en Normandie, ont planté leur chevalet en plein air, Christian Dior, dans  cette ancienne maison familiale construite sur une falaise face à la mer s'est
 imprégné des éléments naturels:  ciel,  vent, sable,  embruns, végétaux  ...

Le jardin, élaboré avec sa mère été une source constante d'inspiration : la silhouette caractéristique  du "New look"n'évoque t-elle pas une corolle inversée sur une fine tige ? Les imprimés, les broderies, les couleurs des robes, foulards,  accessoires déclinent à l'infini les motifs floraux.


Les deux étages et le rez-de- chaussée du   musée mettent  brillamment en parallèle l'univers du grand couturier et celui des impressionnistes et l'art de la toilette, en associant   tableaux  et dessins (Monet, Renoir, Degas, Berthe Morisot) photos, collections  .
.........................................................................................................................................................


Mail art perso , lien ici
.......................................................................................................................................................
http://www.dior.com/magazine/fr_fr/News/Christian-Dior-couturier-impressionniste


dimanche, mai 19, 2013

MAHB

Manie des sigles Hermétiques aux Béotiens
......................................................................................................................................................


Bayeux .
Non loin de la cathédrale se trouve le
Musée d'Art et d'Histoire Baron Gérard,
 aussi magnifiquement réaménagé qu'horriblement nommé...Bah!


Lien /Musée Baron Gérard  ici
Henri-Alexandre -Gérard n'était autre que le neveu du célèbre peintre François Gérard, élève de David, peintre officiel à la cour de Napoléon Ier, puis premier peintre du roi Louis XVIII.
Collectionneur, il rassembla des toiles de David, Gros, Gérard, Lefèvre qu'il offrit en 1899 au musée de sa ville natale. Ce musée fondé en 1793 prit en 1957  le nom de ce généreux donateur  .




Le tableau du peintre et collectionneur Caillebotte (1848-1894), 
Le détail du tableau "Portraits à la campagne "(1876,98/110 cm) ornant  l' affiche est devenu l'emblème du musée.

« Cette toile, portrait collectif et familial, avait été présentée en avril 1877 lors de la 3e exposition impressionniste à Paris », explique Antoine Verney, conservateur du MAHB.
 "Avant d'être offerte à l'ex musée Baron-Gérard en 1947, elle avait été donnée par Gustave Caillebotte à une Bayeusaine, le 17 juin 1887. Cette dernière n'était autre que Zoé, la cousine du peintre. Ce jour-là, elle célébrait son mariage."

Pour voir l'intégralité du tableau et lire l'article du journal  O.F. d'où vient cette citation, lien ici .
......................................................................................................................................................
Quatre axes structurent le musée:

-L'archéologie régionale (  Les objets archéologiques conservés dans ses collections retracent l'évolution de la vie quotidienne des habitants de la région de Bayeux sur plus d'un demi-million d'années. On y découvre notamment les plus anciens vestiges de la cité, fondée sous le nom d'Augustodurum au premier siècle de notre ère.)

-La porcelaine (Une manufacture de porcelaine a été productive, à Bayeux à partir de 1812 pour disparaître en 1951. Une collection exceptionnelle présente un siècle et demi de cet artisanat d'art.
    et la dentelle de Bayeux : la réputation de cette dentelle , r éalisée à la main , aux fuseaux et à l'aiguille était telle , au siècle dernier, que des souveraines européennes  l'ont jugée digne d'orner leurs  toilettes et  que des grands couturiers l'ont utilisée.

 (Cf Superbes photos sur le blog d'Enitram)

-La peinture (des Primitifs italiens et Flamands aux   impressionnistes ou pré-impressionnistes tels Corot et Boudin, , en passant par Champaigne, Boucher , sans oublier  bien sûr les peintres du XIX ème siècle , divers courants artistiques se déploient )
-Le mobilier

Chacun de ces axes correspond à des espaces spécifiques, avec à chaque fois, une présentation appropriée et originale:  pédagogie pour les collections archéologiques,luminosité, clarté des étagères de porcelaine,  interaction entre objets et  tableaux et surtout , pour les dentelles, mise à disposition  des patrons, échantillons, fuseaux etc. que l'on découvre en ouvrant portes et tiroirs:un enchantement !
.....................................................................................................................................................

http://www.lamanchelibre.fr/actualite-24328-le-caillebotte-bayeux-en-vedette-a-paris.html
.............................................................................................................................................................
http://www.musees-basse-normandie.fr/musees-normandie-musees/musees-musees-normandie-actualites.php?idm=55

http://www.mairie-bayeux.fr/index.php?id=musees

Sur le peintre officiel, oncle du Baron Gérard  collectionneur :
http://www.larousse.fr/encyclopedie/peinture/G%C3%A9rard/152311

samedi, mai 18, 2013

Brise et bises de Bretagne



Avec ces belles cartes postales, envoyées par Marguerite-Marie:

reproductions de peintures de
 Jean-Luc Allain, "Régate dans le golfe"



et de D. Dumont
un "fest noz"'
sous une enveloppe illustrée d'un vol  goélands :
merci pour ces charmantes attentions!

Le timbre dit:"comme un poisson dans l'eau"
................................................................................................................................................


vendredi, mai 17, 2013

mercredi, mai 15, 2013

Par-dessus les toits, au loin, là-bas

se dessine, ou se devine une silhouette familière,



vue de la tour de la place d'Estouteville ( non loin du Scriptorial, à Avranches )


qui n'est pas le meilleur angle pour découvrir la baie du Mont-saint-Michel,


mais qui donne de beaux aperçus


sur la ville, ses rues , ses églises.


Le tout dans la tonalité gris-brun du granit , seyante sous un ciel bleu.
.......................................................................................................................................................
Lien /art postal

dimanche, mai 12, 2013

Coup de dé ?

....................................................................................................................................................................."Un coup de dé jamais n'abolira le hasard"
Mallarmé

"Nécessairement, le hasard a beaucoup de pouvoir sur nous, puisque c'est par hasard que nous vivons"
Sénèque

..................................................................................................................................


vendredi, mai 10, 2013

J'écris ton nom

Pendant la guerre, engagé dans la Résistance, 
Paul Eluard 
 participe à ce   mouvement  qui entraîne la poésie française.
 "Liberté "est le poème liminaire du recueil Poésie et Vérité paru en 1942.

Tous les textes de  ce recueil sont des poèmes de combat. Leur fonction  est d' entrer dans la mémoire des combattants et de  soutenir l'espérance de la victoire : comme  pour les armes et les munitions, le poème "Liberté" à été, à l'époque, parachuté dans les maquis. 
................................................................................................................................................................
A écouter sur You Tube , avec en arrière-plan, une photo de Nusch Eluard
.......................................................................................................................................................


L'hôpital Mémorial de Saint-Lô eut pour architecte  Paul Nelson , les travaux commencèrent dès 1949 et furent achevés le 10 mai 1956. Il remplaçait les baraquements hospitaliers en bois, don de la croix -rouge irlandaise construits pour pallier la destruction de l'Hôtel -Dieu lors du bombardement allié .

La fresque de Fernand Léger, avec des vallonnements verdoyants et une banche de pommier fleurie  symbolise la renaissance de la ville et du pays .

........................................................................................................................................

Sur mes cahiers d’écolier


Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable de neige
J’écris ton nom

Sur toutes les pages lues


Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’écris ton nom
(...)


(..)

Sur les champs sur l’horizon


Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J’écris ton nom
(....)


...
Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom
...


Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître


Pour te nommer

Liberté

..................................................................................................

Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable de neige
J’écris ton nom
Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’écris ton nom
Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’écris ton nom
Sur la jungle et le désert
Sur les nids sur les genêts
Sur l’écho de mon enfance
J’écris ton nom
Sur les merveilles des nuits
Sur le pain blanc des journées
Sur les saisons fiancées
J’écris ton nom
Sur tous mes chiffons d’azur
Sur l’étang soleil moisi
Sur le lac lune vivante
J’écris ton nom
Sur les champs sur l’horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J’écris ton nom
Sur chaque bouffées d’aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J’écris ton nom
Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l’orage
Sur la pluie épaisse et fade
J’écris ton nom
Sur les formes scintillantes
Sur les cloches des couleurs
Sur la vérité physique
J’écris ton nom
Sur les sentiers éveillés
Sur les routes déployées
Sur les places qui débordent
J’écris ton nom
Sur la lampe qui s’allume
Sur la lampe qui s’éteint
Sur mes raisons réunies
J’écris ton nom
Sur le fruit coupé en deux
Du miroir et de ma chambre
Sur mon lit coquille vide
J’écris ton nom
Sur mon chien gourmand et tendre
Sur ses oreilles dressées
Sur sa patte maladroite
J’écris ton nom
Sur le tremplin de ma porte
Sur les objets familiers
Sur le flot du feu béni
J’écris ton nom
Sur toute chair accordée
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J’écris ton nom
Sur la vitre des surprises
Sur les lèvres attendries
Bien au-dessus du silence
J’écris ton nom
Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J’écris ton nom
Sur l’absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J’écris ton nom
Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom
Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer
Liberté
Paul Eluard, Poésie et vérité  1942

........................................................................................................

Sur l'architecte  américain Paul Nelson (1895-1979)  biographie de WikiManche ici
et
un article
 en Anglais là (Columnia University Librairies)
............................................................................................................................................





mercredi, mai 08, 2013

Bergeries ... à Versailles (2)





Le Pavillon Français,
 vu de l'Antichambre 
des appartements de la reine au  Petit Trianon 


Au jardin  à la Française 



succède
 le  parc à l'Anglaise, voulu par Marie-Antoinette, agrémenté  de fabriques:

_Temple de l'Amour


-Le domaine de Marie-Antoinette

http://www.chateauversailles.fr/decouvrir-domaine/domaine-marie-antoinette-/les-jardins-et-le-hameau/les-fabriques-du-hameau



-Le Hameau
-La laiterie
-La ferme dans le style normand

"Du haut de la galerie, la châtelaine de Trianon, simplement vêtue d’une robe de mousseline blanche et coiffée d’un chapeau de paille, pouvait suivre des yeux les travaux de champs."
-La maison du gardien


-Le lac artificiel,
 et la tour de Malborough




http://www.chateauversailles.fr/domaine-marie-antoinette
.........................................................................................................................................................
Sur les tenues de Marie-Antoinette, telles qu'elles sont montrées dans des  portraits célèbres, par Madame Vigée-Lebrun,
dont un qui a fait scandale:


.....................................................................................................................................

http://aurorartandsoul.com/2011/03/09/marie-antoinette-scandale-autour-dun-tableau/


Merci à
Tilia 
et à
Thérèse