Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

samedi, juillet 30, 2016

Sur le toit

Ce  n'est pas un violon qu'il y a sur le toit, mais de l'herbe, et parfois une chèvre!





Les Toits végétalisés sont une constante dans les paysages norvégiens et depuis longtemps, ils manifestent le sens de l'écologie et de l'économie des habitants.



Autrefois, les matériaux disponibles sur place, peu onéreux, étaient utilisés:

Une couche de bois de pin+ de l'écorce de bouleau ( isolant idéal contre l'humidité)
et une couche de terre.



Durée de ce dispositif naturel: 20 à 25 ans .


Mais attention, l'entretien devait être régulier, sinon, des arbres poussaient!


Au lieu de tondre la pelouse et de couper l'herbe devenue trop haute sur le toit,  les norvégiens y installent (ou installaient) une chèvre quelques jours, puis la reprennent (Imparfait possible)







De nos jours- est-ce un progrès?- les matériaux d'isolation, plastique compris- fleurissent dans des magasins ad hoc -on trouve, pour bricolage, et jardinage,  la marque IKEA-pour ne pas la citer-  à Bergen , nous a précisé notre guide.
...........................................................................................................................................................
Autres photos de toits végétalisés: ici (une amusante niche à chien!)
et là (musée Grieg à Bergen )

11 commentaires:

  1. À condition que la charpente soit suffisamment solide, voilà une solution parfaitement naturelle pour réaliser un toit nécessitant peu d'entretien. Les scandinaves ont toujours été proches de la nature, de vrais écologistes avant la lettre !

    Depuis quelques années, les toits verts sont dans le vent, à Paris c'est la grande mode !

    Il y a une extension de pavillon en cours de construction juste en face de chez moi. Sa toiture plate, entourée d'un rebord dans lequel abouti une descente d'eau pluviale, me semble destinée à être végétalisée. Si c'est bien le cas, je ne manquerai pas de montrer le résultat dans mon grenier.

    Bravo et merci pour ce nouveau reportage aux petits oignons.

    RépondreSupprimer
  2. La toiture végétalisée est très à la mode mais avoir la prairie sur le toit ne remonte pas à hier, Laura Ingalls a raconté dans ses mémoires que sa famille a vécu dans une maison creusée dans la falaise et que le boeuf s'est enfoncé en marchant dessus

    RépondreSupprimer
  3. Au début de Cergipontin j'ai montré le toit de l'accueil du jardin de Berchigrange dans les Vosges. Photo qui n'était pas de moi car j'avais visité le jardin en 2005 avant de commencer à faire des photos

    http://cergipontin.blogspot.fr/2006/07/les-sapins-me-manquent-je-pars.html

    Selon les saisons le décor change

    RépondreSupprimer
  4. Encore google+ >

    https://plus.google.com/u/0/+DustyGedge/posts

    Cet homme installe des toitures végétalisées, tu ne m'as pas dit si tu pouvais voir ces messages aisément...

    J'aime beaucoup la petite cabane (un édicule ?) au bord du chemin forestier qui grimpe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bâtiment pour l'entretien du site (si je me souviens bien )

      Supprimer
  5. La créativité de l'homme est à l'oeuvre depuis toujours.

    RépondreSupprimer
  6. c'est du au manque de chèvre ?

    si ils jouaient dans l'église

    RépondreSupprimer
  7. Magnifique post! de très belles photos!
    Cath.

    RépondreSupprimer
  8. Pas facile à appliquer chez soi mais le voir fait toujours du bien. La chèvre peut ainsi observer la montagne plus facilement et qui sait apercevoir le loup...

    RépondreSupprimer
  9. Coucou Miss Yves.
    Nous pouvons dire pas de Hussard non plus !!!!!
    (Pas top présent ces temps ci un peu de repos ce mois d'aout)
    A + ☼

    RépondreSupprimer