Propriété intelectuelle

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Licence 3.0 France - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes Conditions.

mardi, janvier 16, 2018

Voyager en Bretagne: de la diligence au chemin de fer

Exposition estivale au musée départemental breton :

la Bretagne à l'affiche

Lien ici 











..............................................................................................................................................................
Prélude au billet suivant

11 commentaires:

  1. Coucou Miss Yves.
    L’évolution des moyens de transports...
    Dire que dans ma jeunesse j'ai conversé avec avec un charretier retraité qui faisait le chemin Brest Paris avec des bœufs, tout comme avec les diligences il y avait des relais pour changer d'attelage...(il résidait à Ponchartain lieu de relais)..
    Très bonne journée, A +
    Autre anecdote enfant j'ai débarqué en Seine et Oise à "la Bretechelle" nom qui vient du breton (qui de quatre maisons et devenu ville)...
    Tous cela pour dire que la-bas il y avait un vieux breton "Guillaume" qui parlait breton et fumait du tabac carotte dans sa pipe, pour pouvoir le faire il plaçait une braise sur le fourneau...
    Bonne journée, A +

    RépondreSupprimer
  2. Comme quoi la caricature de Darjou était toujours d’actualité!
    Merci, à toi aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour être précis "était" d'actualité 1950 ... 1955 !

      Supprimer
    2. cette rusticité se trouvait aussi en autriche dans les années 50...

      Supprimer
  3. J’avais’ pensè aux années 55/60.

    RépondreSupprimer
  4. Ah, le temps des diligences ! Des roues qui partent toute seules, les chevaux qui s'emballent ! Heureusement que la Bretagne ne fut pas le Far West.
    Le train, une belle invention. Tchou tchou ! J'ai connu les locos à vapeur, puis le Corail et maintenant le TGV, quelle évolution !
    Quand je pense aussi que j'ai connu les vieux wagons en bois du métro parisien.
    Je suis passée deux fois à Cesson Sévigné pour emménager et déménager un de mes fils qui avait voulu suivre sa conquête du moment car elle était en fac de droit.

    RépondreSupprimer
  5. How exciting (and uncomfortable) such a trip must have been!

    RépondreSupprimer
  6. Grâce à toi, nous visitons et pouvons visionner plein d'expos !
    Mes souvenirs ne remontent pas aux diligences mais bien au "Tchou , tchou ..." :-)

    RépondreSupprimer
  7. La grand-mère d'un copain d'enfance était garde-barrière et il l'appelait : "Tchou, tchou mémé".

    RépondreSupprimer
  8. Et dire que de nos jours "faire diligence" signifie agir rapidement ! alors qu'à l'époque des diligences, les voyages se faisaient à une allure proche de celle du fameux "train de sénateur" :-)

    RépondreSupprimer