samedi, juin 06, 2020

De 19 à 20 ... Et ensuite ?



     Les commémorations du 6 juin 2019 ont été - comme tous les ans- nombreuses, variées, festives, émouvantes, rassembleuses .











     Covid 19 oblige, celles de 2020 se font en petit comité, d'officiels, sans vétérans, sans la foule des touristes et des habitants venus fêter les libérateurs américains et leurs alliés .


      Quelle tristesse de ne pouvoir partager ces instants de souvenir, d'émotion, de gratitude!




17 commentaires:

  1. Coucou Miss Yves.
    Lieu de souvenir émouvant...
    Toujours très bien entretenu.
    Bon dimanche, A +

    RépondreSupprimer
  2. Oui, c'est triste mais en même temps, même sans cérémonie, rien ne nous empêche de rendre hommage à celles et ceux qui se sont battus pour la paix et la liberté. Bises alpines et belle fin de journée.

    RépondreSupprimer
  3. Ce que dit Dédé est bien vrai. Nous allons souvent dans les cimetières militaires en dehors de dates particulières ou dans les carrés réservés dans les cimetières. Même s'il est bien qu'il y ait des commémorations officielles ce qui compte ce sont les vivants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour nous qui n'avons pas de liens personnels dans ce cadre commémoratif, nous allons toujours sur ces sites en dehors des dates officielles, d'ailleurs, autrement ce serait quasiment impossible.
      L'an dernier de nombreuses routes du Calvados,particulièrement vers Colleville étaient bloquées.
      La présence des chefs d'états imposait un laissez-passer.

      Supprimer
  4. Dédé et Lucie:

    Ce n'est pas une question de formalisme .
    Les vivants regrettent surtout les liens tissés entre les familles américaines (et autres ) et les habitants des départements concernés , sans parler des jumelages entre communes .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et sans oublier les liens pédagogiques et scolaires !

      Supprimer
    2. Mon mari m'a dit hier que les vétérans n'ont pas survécu pour mourir de la covid. Je trouve qu'il a raison ! Le 6 juin reviendra, comme le temps du muguet !

      Supprimer
    3. Certes!
      Mais ils sont les premiers à se désoler de ne pas être là.

      Supprimer
    4. Et leurs familles seraient les premières à attaquer les officiels en cas de problème

      Supprimer
    5. Il y a eu quelques commémorations mais en tout petit comité avec les familles des intéressés. <je viens d'en entendre parler d'une en particulier dans la Somme. Malheureusement sans représentant(s) des pays alliés...

      Supprimer
    6. J'avais failli t'écrire :"tiens, tu dis LA Covid comme les Québécois?

      Supprimer
  5. Oui, c'est bien triste, comme l'annulation du 14 Juillet.
    Il y a quand même des décisions incohérentes : On reporte le Tour de France et ;:les 24 Heures du Mans en septembre, OK ! Alors que la Foire du Mans qui se tient en septembre, est annulée ; heureusement que mon Chéri est à la retraite.
    Belle journée !

    RépondreSupprimer
  6. Peut-être une façon d'y penser plus profondément. Beaucoup de lien se créent entre familles de disparus heureusement.

    RépondreSupprimer
  7. Je comprends ta déception. Mais qu'elles sont belles et impressionnantes tes photos !!!
    Les cimetières militaires ne manquent pas en Alsace. Et quelque soit la guerre, la vue en est assez semblable, sur l'herbe verte des rangées et rangées de croix blanches. Quelque soit la nationalité des soldats qui ont laissé leurs vies, on ne peut que répéter "quelle connerie la guerre"

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour Jean-Jacques Rousseau, Miss ! Le texte ajoute une belle note gourmande et romantique à mes images.
    Bonne après-midi à toi !

    RépondreSupprimer

Pauses à Saint Gildas de Rhuys

 Pause culturelle à l'abbatiale   ,  une des plus prestigieuses abbayes de Bretagne aux  personnages célèbres : Saint Gildas, Saint Fé...