vendredi, mars 17, 2023

Au fil des saisons en Normandie

                                            Au musée de la Tapisserie à Bayeux.




     Samedi 11 mars, une vingtaine de personnes ont répondu à l'invitation des Amis des Musées de Saint-Lô pour redécouvrir, munis d'audio-guides, la célèbre Tapisserie de Bayeux (qui est en fait une broderie) et découvrir l'oeuvre sur I Pad de David Hockney, "A year in Normandie" qui s'en inspire dans sa manière d' appréhender la chronologie, "en passant devant" , précise l'artiste.


        





















 





                                     Le film de présentation explique ses influences:


La Telle du Conquest, qui relate la bataille d'Hastings en 1066, à l'issue de laquelle Guillaume le Bâtard  devint Guillaume le Conquérant, et fut couronné roi d'Angleterre 

et

les rouleaux chinois, sur lesquels le regard circule du haut vers le bas, puis dans les lointains et qui imposent une déambulation  "devant"pour en saisir le déroulement.


Quant à sa démarche, elle commence par des dessins au feutre sur cahiers en accordéon -d'assez grand format-le premier réalisé en février-mars 2019-sur le motif, le jardin de sa propriété de Beuvron -en -Auge.




Trois ou quatre cahiers sont ensuite remplis en hiver par l'artiste, installé dans sa voiture .

Une version plus grande est effectuée sur papier avec des encres de couleurs et un assemblage est réalisé dans l'atelier.


Après quoi, ce sera la version sur I Pad, en utilisant les pinceaux numérique, technique qu'il pratique depuis une douzaine d'années.


Les périodes de  confinement ont permis à David Hockney de suivre le fil des saisons: dans cette fresque de 40 mètres (la version originale, conçue pour le musée de l'Orangerie à Paris en comptait 90)

La première image montre l'hiver,




 puis, à la manière des impressionnistes, le paysage change  d'atmosphère.


 Suaves avec le printemps, 



 les couleurs explosent dès l' été, 



flamboient en automne, dans la lignée des Fauves, 




pour de nouveau se charger de gris et de blanc au retour de l'hiver.




Le visiteur, comme convenu ,"passe devant" ce passage des saisons, valorisé par des murs-cadres  peints en noir, éclairés en dessous . 

Et face à cette création  monumentale se trouve une reproduction de notre broderie à l'échelle 1/2.




Certes, admet l'artiste," il n'y a pas beaucoup d'éléments de la nature dans la Tapisserie, à moins que nous fassions partie de la nature ".

Cependant, nous y voyons quelques arbres, dont seront faits les bateaux de la conquête, et il est intéressant de comparer leur traitement dans les deux oeuvres.



                                Cette ronde des couleurs a réjoui notre groupe d'adhérents.


"Fou de dessin" était le surnom d'Hokusaï: ne pourrait-on pas l'appliquer à David Hockney ?




17 commentaires:

  1. Coucou. J'avais lu un article sur cet artiste qui expliquait qu'il n'hésitait pas à utiliser la couleur pour exprimer sa joie de vivre. Je pense que visiter une exposition qui le met en avant doit être vivifiant. Je comprends donc cet engouement pour son oeuvre que je trouve malgré tout, un peu trop "simpliste", notamment les fameuses piscines californiennes. Pourtant, je trouve passionnant cet échange entre cette tapisserie et cet artiste qui a quand même été un des premiers à se lancer dans la peinture digitale. Bises alpines.

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme3:07 PM

    Je repasserai parce qu' il n'y a pas grand chose qui s'ouvre.
    A demain !
    Claude

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Miss Yves.
    Tu es un réservoir de découvertes...
    Tout du moins pour ceux que ont à cœur de découvrir !
    Passe un très bon weekend, A +

    RépondreSupprimer
  4. En principio, ya me gusta su fachada. sería conveniente la visita, para ver todas las obras expuestas en él.
    Feliz fin de semana. Besos.

    RépondreSupprimer
  5. tu me fais rêver avec cette exposition qui devait être fantastique

    RépondreSupprimer
  6. Très euphorisante par ce temps gris et et cette époque plutôt triste et anxiogène

    RépondreSupprimer
  7. Thérèse de Tlse6:26 PM

    Voici donc ce que j'ai manqué. Vraiment dommage... Bref. Comme c'est beau avec toutes ces couleurs à la Hockney. Je vais essayer de voir si il utilise Procreate pour peindre sur son iPad. Ma prof d'aquarelle réalise de belles choses dessus et a vendu pas mal de ses créations. Elle m'a fait des démonstrations mais j'avoue ne pas être fan quand je compare aux vrais pinceaux. Mais la mode et de toujours inventer et changer. Je me sens un peu dépassée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme8:43 PM

      Moi non plus, l’i pad ne me tente pas, les pinceaux et les couleurs offrent une telle sensualité !
      Missyves

      Supprimer
  8. Me revoilà !
    J'adore le style de cet artiste, tellement coloré, tellement presque enfantin.
    Une préférence pour la toile avec les roundballers.
    J'ai bien fait de repasser ! Vraiment j'aime beaucoup.
    Belle journée !

    RépondreSupprimer
  9. Moi non plus, je ne suis pas fan de cette "peinture", je préfère avec des pinceaux !Mais j'avoue que la couleur y est très présente et fait un bien fou en ce moment !

    RépondreSupprimer
  10. Oui en effet une broderie, je l'avais déjà découvert grace à toi mais une piqure de rappel ne fait pas de mal
    Point de Bayeux
    Et bien j'aurais pu être brodeuse de la tapisserie de Bayeux, le point lancé, le point de tige qui en sont la base, je maîtrise !
    (Mon point favori : le point de grébiche que je préfère au point de bourdon. Mais je n'ai plus brodé après avoir terminé mes études)

    RépondreSupprimer
  11. David Hockney ne serait-il pas aussi un parfait illustrateur ? Et la Normandie son royaume de la ronde des saisons

    RépondreSupprimer
  12. Il me semble avoir commenté ton billet. Peut-être il est resté coincé dans la modération des commentaires :-)
    Mon coup de coeur était pour la première image, une scène rarement mise en peinture et pour l'image automnale avec l'énorme tas de rondins.

    RépondreSupprimer
  13. Coucou Fifi, je n'ai rien vu d'autre...mystère!

    RépondreSupprimer

Il a neigé

                                                   ....à cinq heures du matin, le 8/01/24                                                   ...