mardi, septembre 15, 2020

"Quand je serai grand...

...Je serai brocanteur ", Régis Perray, au Radar, 24 rue des cuisiniers, Bayeux.


                             "Les trois repas du jour sont trop sacrés pour être négligés".

"Mijoter. Sans doute le plus beau verbe de la cuisine familiale. Mais avant, il faut éplucher, laver, découper, rissoler, arroser, surveiller, pour enfin déguster le plat longuement préparé, longuement mijoté".
 Autres mots-clés: éponge et rincer.

 D'où les "aquavaisselles"de l'artiste: QUéSACO ?




                               Autrefois, à la place du Radar, il y avait une école.



                        Dentelles du Conservatoire de Bayeux,  créées selon une tradition qui résiste au temps.


 

Les vinyles de Tino Rossi ont un point commun avec bon  nombre d'objets retenus pour cette "brocante". 

Lequel ?


    
  "Maison. On habitera dans la maison quand j'aurai refait le toit, redressé la cheminée, réparé les portes, lessivé et repeint les murs; lavé les places, redessiné l'allée et cultivé un peu le potager."

.........A SUIVRE 




13 commentaires:

  1. je pourrai faire une brocante avec les draps, les torchons à verres, à vaisselle et les essuie-mains neuf datant de ma maman... il y a encore les étiquette en anciens-francs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la "brocante "de Régis Perry comptait aussi des étiquettes de beurre.

      Supprimer
  2. Et bien c'est joli le point de gribiche ! Quand j'étais petite j'aimais broder, ce point est bien notamment pour ourler les napperons

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Le point de grébiche parfois appelé point de feston, est un point très polyvalent. Il permet d’empêcher un tissu de s’effiler en bordure grâce à la partie horizontale du point. Il sert également à coudre des appliqués ou à embellir une couture."

      J'ai un petit napperon réalisé ainsi, trace des années où l'on faisait de la couture au lycée de filles !
      Je m'étais fait la réflexion que mon napperon ressemblait étrangement à celui qui est exposé.
      Un peu dur de se voir quasiment "entrer au musée"!
      Merci pour le lien.
      J'avais oublié le nom de ce point, bien que le nom "point de feston" me soit plus familier.

      Supprimer
  3. Sinon avec un torchon on fait de jolis masques.
    Lorsque mes petits romains sont venus à la maison en juillet j'ai donné à Little Jo une serviette damassée bleue et blanche me venant de famille, il a adoré car comme elle est grande, pas tout à fait carrée, il est aisé de la nouer autour du cou. Du... coup j'en ai proposées à sa maman qui n'en a accepté que deux. Monsieur O aime aussi beaucoup, je t'enverrai à l'occasion une photo de ce qu'ils en font
    Bonne continuation de semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle n'en a excepté que deux...pour ne pas t'en priver ?

      Supprimer
  4. Coucou Miss Yves.
    Lieu étrange, nous aurions envie de rajouter des objets !!
    Ce n'est sans doute pas le souhait du concepteur..
    Très bonne journée, A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci , à toi aussi.
      Y ajouter des objets, à condition qu'ils aient un point commun avec les autres: as-tu deviné lequel?

      Supprimer
  5. Jolie cette exposition .. chouettes les marque-pages en dentelle
    Bonne journée
    Thérèse

    RépondreSupprimer
  6. Merci de ton message , est-ce que je peux te faire un MA avec* si j'étais* sous ta photo ...
    Merci ..
    Thérèse

    RépondreSupprimer

Quand je serai grand...

... je serai brocanteur , Régis Perray, au Radar.                                                 "  Les fantômes fleuris"   Ils ...