lundi, mai 30, 2022

Une rue en pente raide (3)

Rue du Jerzual ,  lien ici  

 Remontons la pente,  même trajet en sens inverse sans perdre courage. 

Les touristes s'essoufflent, 

                                        et plus encore les parents chargés d'enfants qui poussent des poussettes.

Les élégantes voudraient échanger leurs escarpins contre baskets ou chaussures de marche.

Rares sont les bancs-même en pierre - ou les cafés qui permettraient une  petite pause.


Les photographes mitraillent sous tous les angles cette rue d'une autre époque.


             Chacun s'accorde un petit coup d'oeil aux boutiques, aux ateliers et galeries d'art:
                       quelle merveille que ces statuettes du sculpteur Jean-Luc Brandilly






5 commentaires:

  1. Coucou Miss Yves.
    Remonter ce mérite !!!
    De belles découvertes sur le trajet...
    Puis les admirer donne un bon prétexte pour reprendre sont souffle ! Non !!!
    Bonne semaine, A +

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme10:48 AM

    Jean-Luc Brandily: vive les artistes et la continuité au fil des générations. Une ville qui donc inspire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Thérèse!
      Un grand artiste, n'est-ce pas ?

      Supprimer
  3. Coucou. La petite danseuse en bronze ne devrait pas avoir de peine à danser, même dans la rue en pente. Quelle merveille cette sculpture! Bises alpines.

    RépondreSupprimer

Des sardines à Penn Sardin

"A l'époque romaine, la   baie de Douarnenez   était un  important lieu de pêche  pour alimenter la Gaule romaine et le nord ouest ...