jeudi, février 27, 2020

Rouge et Or (1)




Par la route de Saint-Raphaël à Cannes, une création du Touring club de France inaugurée en 1903; par le  train, avec quelques échappées sur les calanques, la corniche d'or révèle pleinement sa magnificence sur mer, en bateau.


                               Ses couleurs et ses décors vertigineux ont inspiré le cinéma :

 Atoll K de John Berry et Léo JoannonLe Corniaud de Gérard OuryLe Clan des Siciliens d'Henri VerneuilL'Arnacœur de Pascal Chaumeil, notamment.



Départ du port de Cannes pour une excursion commentée en vedette.




Escale à l'île de Sainte Marguerite, où fut emprisonné le Masque de fer.







13 commentaires:

  1. Coucou Miss Yves.
    La vedette ce sont les paysages, Magnifique.
    Merci de nous en faire profiter...
    Très bon weekend, A +

    RépondreSupprimer
  2. Quel beauté dans la photo des roches

    RépondreSupprimer
  3. Tout un poème, n'est-ce pas ?

    RépondreSupprimer
  4. Coucou. Et dire que je suis jamais allée à Cannes! Je descends plutôt sur la côte italienne, pas si loin que cela finalement de Cannes. Mais vu les vilains microbes qui courent en Italie, peut-être que je devrais aller en France maintenant? :-) En tous les cas, quelle belle couleur de roches et la dernière photo me donne des envies de vacances à la mer. Bises alpines et bon après-midi.

    RépondreSupprimer
  5. En effet, la frontière est toute proche.
    En tout cas, évite la saison estivale!
    Choisis mai-juin ou septembre.
    (octobre est trop sombre et humide)
    Bises normandes

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour cette belle promenade !
    La roche rouge est magnifique.
    C'est un coin de France que j'aime bien.
    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  7. Que fotografias poéticas.
    Um final de semana repleto de carinho.
    Sorrisos de gratidão.
    Megy Maia

    RépondreSupprimer
  8. Une bien belle promenade.
    Merci pour le Masque de Fer. Si on m'avait posé la question de son emprisonnement, j'aurais dit : le château d'If... et j'aurais loupé le Banco du jeu des Mille euros :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être un article à suivre sur le sujet.

      Supprimer
  9. Je vois bien le rouge mais l'or serait il seulement là aux lueurs du soir ?
    Depuis la mer la vue est splendide. Je ne suis jamais allée aux îles de Lérins. Mon ami d'enfance (celui de mon frère aîné surtout) qui a pris sa retraite d'archevêque pour cause d'âge y est peut être revenu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pourtant le nom poétique donné à cette corniche.
      D'or pour les rayons du soleil, peut-être, ou simple métaphore pour en exalter la splendeur ?

      Supprimer
  10. Je n'ai emprunté la corniche qu'à travers les films. Il serait peut-être temps pour nous de nous diriger vers le sud pour découvrir ces chemins... Rien que les couleurs donnent envie.

    RépondreSupprimer

L'esprit de Will Eisner (2)

"Figure de proue du roman graphique, Will Eisner est un auteur très influent aux États-Unis. Son parcours est retracé grâce à la valori...